Hi! My name is Cédric Bozzi, I make websites and iOS apps, and this is my blog about technology (mostly a Twitter archive, really).

1 July 2002

Hmm. Il n’est pas loin de me convaincre d’abandonner le target=blank

2 July

Ils ont quand même de l’humour, chez Microsoft :

In ancient Troy stood the Palladium, a statue of the goddess Athena. Legend has it that the safety of the city depended on that icon’s preservation.

Le système que Microsoft veut créer pour assurer notre sécurité, cette plateforme clés-en-mains (les mains de qui, hein ?) où on ne pourrai rien trafiquer, et dont les utilisateurs croiront être protégés parce qu’on les empêchera de s’apercevoir qu’ils sont hackés, cette tentative ultime de mettre la main sur tout ce qu’on a de plus précieux, personnel et intime… tire son nom de la mythologie de Troie.

Là, on n’a que l’embarras du choix : est-ce que le département marketing de Microsoft se reconnaît dans le Cheval de Troie, en préparant un ordinateur d’apparence gentille qui prendra le pouvoir ? (C’est pas gagné, il y a quand même de moins en moins de gens qui ont confiance en ce que fabrique Bill Gates.) Ou, au contraire, dans cette ville qui est tellement sûre de son système de défense qu’elle laisse entrer un joli cadeau (lire : virus auto-exécutable par Outlook) qui va entraîner sa chute ?

How do you want to be destroyed today?

4 July

C’est sérieux ? L’existence des cyber-cafés en Grèce est mencées à cause d’une loi qui… interdit les jeux d’arcade. Pac Man, les courses de voitures, tout ça, interdit, parce que ça fait gaspiller l’argent des gens, c’est mal. L’histoire ne dit pas s’ils ont prévu d’interdire aussi la cigarette, le téléphone, les fêtes foraines, la télévision électrique, les capotes et les Kitkat chunky.

5 July

Un article vraiment intéressant, documenté, qui répond point par point à tout ce qu’on reproche aux clones de Napster. En prime, écrit par une auteuse-compositeuse. Courtney Love avait déjà publié un article du même style (sur Salon, je crois), mais là c’est encore plus complet et précis. Et, au passage, la partie sur la façon dont les artistes sont traités par les maisons de disques américaines est effrayante — il me semble que c’est moins pire en France, à ce niveau-là.

7 July

Ca faisait quelque temps que je voyais des articles parlant de warchalking sans avoir le courage de chercher ce que ça voulait dire. Alors, voilà une bonne explication, et aussi des exemples pratiques.

Donc, tout ce que je voudrais, c’est que quelqu’un fasse la même chose ici, au Perreux, juste à côté de chez moi de préférence, là, dans une petite maison dans la rue, avec une puissance suffisante pour que je puisse y accéder. Et qu’on m’offre un Airport ou équivalent, bien sûr.

Bien sûr, j’imagine que ce genre de choses ne marchera pas très longtemps — les opérateurs télécom ont beaucoup trop à y perdre. Alors dépêchez-vous.

8 July

Sympa, cette idée : un ordinateur portable qui, au lieu de se plier en deux, se plie en quatre. Bien sûr, l’écran coupé en deux, ça a des avantages et des inconvénients (l’avantage, c’est que c’est plus grand, l’inconvénient, qu’il y a une grosse bordure en plein milieu) mais le résultat est pas mal.

Tiens, je viens de découvrir un truc complètement idiot, sur Mozilla. Quand il n’arrive pas à charger une image, et que celle-ci a un attribut alt (destiné à afficher du texte sur les browsers en mode texte), il n’affiche pas d’image “cassée”, mais seulement le contenu de l’attribut, comme s’il n’y avait jamais eu d’image.

Résultat, s’il y a une image importante sur le site, mais que son alt est vide ou peu représentatif, on n’a aucune idée qu’il devrait y avoir une image, là. Ca faisait plusieurs fois que j’allais sur inktank.com* et que le comics ne s’affichait pas, et était complètement effacé de la page. Maintenant, je sais pourquoi : parce que le moteur de rendu de Mozilla est idiot.

Si j’ai configuré Mozilla pour afficher les images, c’est que je veux les afficher — et donc on peut supposer que c’est une information importante, de savoir qu’il y a une image qui n’est pas chargée !

Vous savez quoi ? C’est encore un coup des intégristes. Un jour, je me documenterai un peu pour vous parler des frames, aussi.

Ah ben. Hier, je disais que les opérateurs télécom risquaient fort de ne pas rester inactifs bien longtemps devant le partage gratuit de connexion par wi-fi, warchalking et tout le reste. Ben voilà.

Time Warner Cable, à New York, est en train d’envoyer des messages aux clients du câble Internet haut-débit les avertissant de ne pas partager leur bande passante en wi-fi.

Oh ben quelle surprise.

10 July

Super, la nouvelle fonctionnalité AOL : “Vous vous déconnecterez quand on l’aura décidé”.

Je clique tranquillement sur Quitter, puis sur Déconnexion (ça se fait en deux fois, parce que ça donne l’occasion de mettre deux fois plus de pub, ’voyez) et… rien. Au bout d’un moment, un message d’erreur : Délai de réponse du serveur dépassé, ou quelque chose comme ça. AOL, le même provider qui me déconnecte deux fois par jour, a décidé que, cette fois, il ne voulait pas couper. Avouez que ça serait trop simple, trop évident, de simplement déconnecter le modem, quand on veut se déconnecter : non, il faut prévenir le serveur, afficher des pubs, tout ça…

Et encore, j’ai l’abonnement illimité, donc je m’en fiche. Mais imaginez la tête de quelqu’un qui paye son accès à l’heure (sachant qu’il paye la communication plus le privilège d’accéder au “service” AOL), clique sur Déconnexion, et ne peut pas se déconnecter. (Moi, le Ctrl-Alt-Suppr, je connais, mais le client lambda de l’accès AOL à l’heure, ça m’étonnerait qu’il sache faire ça.) Va falloir prévenir la DGCCRF, moi, j’vous dis :o)

11 July

Many critics are convinced that copy-protection technologies are doomed to failure. No system is perfectly secure, and anything that works too well is bound to annoy consumers. Veterans of the consumer industry recall the late 1980s, when many software manufacturers abandoned various copy-protection schemes as bad for business. That cycle, they argue, is set to repeat itself.

Voilà. La question importante, c’est de savoir combien de temps ça va leur prendre, de se rendre compte que les CD inviolables ne sont en définitive pas bons pour le business.

En attendant, on va avoir partout des technologies Intel et Microsoft de protection de copyright, et votre baladeur MP3 voudra se connecter à Internet régulièrement pour vérifier que vous avez le droit de lui faire jouer votre musique.

Entre ça et le retour des discussions sur les taxes SACEM sur les disques durs (eh ouais, on n’y a peut-être échappé que temporairement), ça donne envie de bloquer le monde en 2000. Sauf que c’est trop tard. Et que, si j’avais à choisir, je le bloquerais en 1999, quand j’avais une vie sexuelle.

Non mais là, ça se voit grave trop, que je ne pense qu’à ça :)

Au passage : je n’en veux pas à Zazie d’avoir pris la parole, une fois, dans une cérémonie, contre les MP3 et Napster, c’est parce qu’elle était mal informée. Mais tout artiste qui oserait prendre position pour la taxe sur les disques durs devrait affronter les conséquences de ses actes et accepter l’idée de ne plus jamais me vendre de disque. (Je sais, je suis pauvre, j’ai pas acheté de disque depuis des années, mais faut pas le dire.) (Et, non, j’ai pas fait du Napster pour remplacer : j’écoute majoritairement des mp3 de CD que j’ai achetés y’a des années.)

14 July

Tiens, dans la lignée de SCWebcam, une fonctionnalité que j’ai oublié de demander à son développeur, parce que je n’utilise jamais Winamp sur cette machine-ci (et puis parce que je voulais demander en priorité les fonctionnalités qui m’intéressaient, moi) : un plug-in Winamp qui publie sur votre blog la liste des derniers morceaux que vous avez écoutés. C’est tellement évident que ça devait forcément exister.

16 July

Pfff, Linux, toujours aussi simple à utiliser. Gagné par l’ennui et désespéré par le doublage de Duos d’un jour, je me décide finalement à rajouter à mon site web local une interface de contrôle de xmms (pour info, c’est le Winamp de Linux). Rien de plus simple, Google me dit que ça existe déjà, ça ne devrait pas poser de problème. Sauf que, de librairie nécessaire en fichiers source à installer, eh bien… ça compile pas, ch’comprends rien, ça m’énerve.

17 July

Finalement, il aura suffi de commenter une ligne dans le source pour que ça marche (visiblement, la version de xmms qui est dans les packages Debian est plus vieille que ce qu’attend xmms-shell). Et, maintenant, j’ai donc une belle interface web pour changer de playlist (d’autant plus intéressant que ma souris est en panne depuis que j’ai tout déménagé dans ma chambre) et pour voir le titre de la chanson qui passe sans avoir besoin de lever les yeux de cet écran. Je n’ai plus qu’à coder une interface web à mon lit. Et au Mr. Légumes de Monoprix.

18 July

New in MacOS X.2, dans l’ordre présenté sur le site (et quand on voit par quoi ça commence, on se dit que les webmasters ont fumé) (enfin, fumé de la mauvaise, parce que dans l’absolu je ne doute pas que les webmasters d’apple.com fument) : un client AIM absolument atroce (il me semblait qu’il avait déjà été présenté, c’était juste une preview ?) (et puis… la priorité, c’est là comptabilité AIM ?!) ; l’ajout de filtres anti-spam au mailreader le plus joli et le plus simple du monde (sérieux, s’ils pouvaient faire un truc aussi dépouillé et évident pour PC…) ; la confirmation que les interface designers d’Apple ont pété un câble et ne se rendent pas compte qu’ils cassent toute l’intégrité visuelle du système en multipliant sans raison les applications au look brushed steel (je ne sais plus comment ça s’appelle en Apple-speak, ce look, il me semble que ça a un nom — ce que je sais, c’est que chez moi ça s’appelle de la bêtise) ; l’exploitation de l’accélération matérielle pour l’affichage (c’est pas trop tôt — et je ne dis pas ça pour moi, vu que je ne suis pas concerné, mais ça devenait quand même un tantinet ridicule) ; un mode reconnaissance d’écriture qui devrait faire pâlir les responsables du ratage de Windows dans ce domaine (souvenez-vous… c’était il y a longtemps, et ça ne fonctionnait pas du tout — on va voir si ça marche mieux sous Mira, d’ailleurs) ; et, surtout, il ne faut pas oublier, une ridicule texture “peau de zo…” euh, non, “peau de jaguar” pour le packaging et l’habillage du site. Help. Remarquez, pourquoi s’étonner, quand on considère que ça vient de la société qui a inventé les iMac à déco florale ?

A part ça, je n’ai pas envie d’un iPod, même pour PC. Et le concept de rendre les ex-iTools payants (alors que l’adresse e-mail en @mac.com était censée être gratuite à vie — ils ne sont sûrement pas les premiers à revenir sur cette promesse, même si ça fait mauvais genre dans le cas d’un email qui fait de la pub permanente à la marque et est réservée à ceux qui ont déjà déboursé une fortune pour avoir un de leurs ordinateurs) cause déjà des remous compréhensibles.

Moi, j’attends toujours que Steve Jobs annonce l’iMac à 10 €, pour pouvor m’en acheter un. Ou qu’Apple France m’offre un iBook en échange d’une pub permanente sur le site. Ou que quelqu’un remarque l’iMac sur ma wish-list et me l’offre. (Notez que je serais bien embêté, si on m’offrait un iMac, vu que ça coûte cher et tout mais que c’est bien la dernière de mes priorités, dans la liste en question.) (Non, je rectifie, la vraie dernière des priorités, c’est le Necoro.) (Ou plutôt, non, le Necoro, c’est une non-priorité, alors que l’iMac est la dernière des priorités. Voilà. Là, c’est plus précis. J’aime être précis. En fait, la plupart du temps, je m’en tape, mais des fois je me lance dans un délire de psycho-rigide à chercher le mot juste pendant au moins, pfou, deux minutes.)

P.S. Apple semble avoir fini par abandonner le Garamond Condensed au profit d’un truc passe-partout… Dommage, j’espère que ce n’est qu’une passade : réussir à associer aussi fortement son image à une typo précise — et une typo simple, en plus — est un privilège rare, qu’il est dommage de gâcher.

P.S. Ouais, je suis d’accord, tout ça serait beaucoup plus lisible si je mettais un <ul> autour. Mais j’ai la flemme de modifier la feuille de styles pour que ça ne rajoute pas des tonnes de marges partout.

P.S. Votez P.S. ! (Trop tard !)

P.S. En voilà, un post bien long sur un sujet qui ne me concerne pas du tout… Tout ça parce que je rêve d’avoir un desktop complètement OS X.

P.S. Dans mon jeune temps (© Lynda Lemay, il me semble) (c’est bon, Lynda Lemay, mangez-en), j’écrivais des “P.P.P.P.S”, mais j’ai réalisé hier (ouais, il n’est jamais trop tard pour réfléchir à des conneries, ça occupe la tête) que la logique était plutôt de mettre des “P.S.” successifs : ce qu’on écrit après un post-scriptum, c’est encore un post-scriptum, par définition. Pas un post-post-scriptum, vu qu’on ne dit pas qu’on écrit après après. Psycho-rigide, vous disiez ? Non, c’est moi qui le disais, alors shut up.

No, you shut up!

Make me!

Pourquoi les médias ont-ils autant de mal avec la définition du weblog ? Pourquoi je n’ai pas encore lu la moindre définition n’étant pas un ramassis d’âneries ? Est-ce que c’est comme ça que les journalistes fonctionnent pour tout, ou est-ce que c’est juste que les blogueurs sont rangés dans le même dossier “on y comprend rien, tous des tarés” que les rôlistes et les consoleux ? Je refuse d’être assimilé à ces satanistes psychopathes qui se prennent pour des vampires ! Uh, wait, no, that didn’t come out right.

Bien sûr, dans le cas présent, je n’attends pas du Journal Du Net une définition un tant soit peu intelligente. Duh. Passons sur le fait que, comme 99% des autres idiots qui essaient de définir le blog, ils réduisent ça au fait de lister des liens vers des sites avec des animations Flash (forcément, les warblogs n’ont pas tellement existé en France, donc on échappe à ce cliché-là, déjà).

Mais, surtout, je découvre ébahi que les weblogs de blogueurs se distinguent des weblogs de statistiques serveur par le fait que ça se prononce “oui-blog”. Euh, pardon ?? Ok, j’avoue, je ne me suis jamais posé la question de comment ça se prononçait, et je n’ai jamais cherché, ni vu, de mention de la prononciation sur un site américain. Mais, rassurez-moi, c’est du délire complet, hein ? Hein ? Ben répondez-moi ! Hou-hou, y’a quelqu’un ? C’est pas drôle, les gars, revenez, c’est pas Halloween, j’aime pas les blagues, où est la caméra cachée ? Ouin, je suis tout seul.

Le petit Garoo attend ses lecteurs au quatrième sous-sol avec une batte de base-ball.

— Quelle conne, je lui avais dit de pas préciser ça dans le micro.

Tiens, dans mon texte sur les nouveautés d’été Apple, il me semble avoir oublié de mentionner l’option “Save to PDF” qui fait son apparition dans la boîte de dialogue d’impression de toutes les applications (c’est ça, de parler d’un truc sur ICQ, après j’oublie d’en parler). Et pourtant, c’est bien celle qui va toucher les non-Maceux le plus près : je vous prédis une multiplication exponentielle des documents PDF sur le web dans l’année à venir. Ca fera les pieds au W3C, tiens.

19 July

Quelques notes et améliorations sur b2

Puisque ça semble intéresser pas mal de monde, et que ça va vite faire partie des frequently asked questions qu’on me aske frequently, voilà un petit article qui résume deux-trois points importants par rapport à b2.

Note : je n’utilise pas b2 sur mon propre site (ici, tout est fait maison), mais j’ai aidé plusieurs personnes à l’installer et le faire marcher, en particulier sur Free.

[continue reading]

20 July

Hmm… quand je vois que les tables que b2 a créées sur ma base ne sont pour ainsi dire pas indexée… et quand je vois à quoi ressemble le code de b2 (que je n’avais jamais vraiment regardé et, aujourd’hui encore, j’ai juste ouvert un ou deux fichiers pour voir), je me dis que, peut-être, ce système n’est pas très recommandable.

24 July

Quel concept atroce : Linux en français. Pas juste la documentation embarquée, hein, le système lui-même, les utilitaires aussi : tout, traduit. Les messages d’erreur en français, lynx en français, tout. Déjà qu’on est obligés d’avoir RedHat sur notre serveur (ce qui, je maintiens, est une idée absurde), mais, en plus, c’est la version française. Arg. On aurait dû prendre un hébergement à l’étranger, dans un paradis fiscal, payer en dollars et risquer que notre machine disparaisse du jour au lendemain sans qu’on puisse rien faire mais, au moins, avoir une Debian, en anglais. Tiens, si ça se trouve, les 80 € de l’hébergement, ça aurait même suffi à me payer un déménagement aux Canaries avec hébergement sur la plage et liaison spécialisée. Non ?

25 July

Sysadmin Day : bien que je sois un piètre sysadmin, et peut-être bien le pire de tous ceux à gérer du Debian (parce que si on compte les sysadmin Microsoft, là, je dois pouvoir me défendre ; même si on compare à des sysadmin RedHat, je suis sûr qu’on peut trouver bien pire que moi) j’espère bien que cette journée sera fêtée comme il se doit, en ce qui se rapporte à ma personne, si vous suivez (il est 5h du mat, j’ai bien sommeil, et je suis en plus en train de lire les archives de Noir sur blanc*, alors, laissez tomber, pour la cohérence syntaxique, je peux pas) (en fait, c’est pas si pas-clair que ça, d’ailleurs, comme quoi je pourrais écrire dans mon sommeil, ce qui d’ailleurs serait une bonne idée, puisque ça me donnerait sûrements des idées de choses à écrire, rapport au fait que j’ai déjà dit que c’était ce qui me manquait, les idées) (je savais bien que j’allais embrouiller tout ça à un moment ou à un autre)..

Bien sûr, dans l’ensemble, comme je ne suis pas un sysadmin hyperactif (c’est normal, ça n’existe pas) ni, surtout, salarié, la plupart des gift ideas listées sur le site ne colleront pas. Il reste quand même le lecteur de DVD, la voiture radio-commandée, où bien sûr l’appareil photo numérique, qui est déjà sur ma wishlist de pas-amazon parce qu’amazon.fr fait que les livres et les CD.

Voilà.

Sinon, une carte de voeux virtuelle à base de collier de nouilles (virtuelles), ça fera l’affaire aussi. Ca tombe bien, comme j’ai dit, il m’a donné envie de coquillettes. Virtuellement. (Virtuellement, dans le sens où pour que j’en mange il faudrait que je les fasse, et, là, trop compliqué, faut sortir une passoire et tout, pfouuu, je préfère mettre le sachet de riz Uncle Ben’s deux minutes dans le micro-ondes pour pouvoir ensuite vous dire comment c’est — pourquoi ils ne font pas la même chose avec les pâtes ?)

28 July

Alors là, il faut absolument que quelqu’un implémente la même chose pour Mozilla. C’est tellement bien que j’en aurais presque considéré pendant quelques secondes la possibilité de réutiliser IE. Même que ça devrait exister depuis longtemps. C’est d’une telle évidence : charger les pages web dans une petite fenêtre de prévisualisation, qui n’occupe pas trop d’espace sur l’écran, mais permet de voir où en est le chargement. Ca devrait même être intégré au window manager pour pouvoir faire ça avec n’importe quel programme (et, d’ailleurs, avec les layered windows de Windows 2000/XP, ça serait probablement possible).

31 July

Intéressant. Très. J’ai un peu la flemme, un peu chaud, et un peu pas le temps, donc je ne vais pas m’y atteler dans un futur proche, et je vous donne donc le lien : la documentation qui explique comment utiliser Gecko (le moteur de rendu de Mozilla) dans ses propres programmes.

Ca veut dire que vous allez pouvoir utiliser Gecko pour afficher les pages d’aide de vos logiciels (quoique, vu la taille que ça doit faire, j’ai un doute, c’est peut-être pas raisonnable), mais, surtout, vous allez pouvoir nous faire des petits Mozilla, sans les barres de boutons non configurables et tous les petits trucs énervants dans le design (mais avec les tabs et la sidebar quand même, s’il vous plaît, et je sais bien que là je rêve un peu). Je sais, il y a K-Meleon, mais si j’utilise Mozilla c’est quand même pas pour retrouver l’interface moche d’Explorer.

Arf, arf, arf. Notre cher Karl, celui qui m’engueule (ou plutôt, me méprise) parce que je ne respecte pas le W3C comme il se doit, se met à donner des instructions pour créer des pages web avec des extensions propriétaires à Mozilla. Tellement propriétaires qu’il y a “moz” dans le nom — c’est autre chose qu’un <marquee> ou que l’utilisation de tables pour la mise en page, hein : une extension propriétaire, qui fait que les designers vont se mettre à écrire des sites qui ne respectent pas les standards, et ne s’affichent comme il faut que sous Mozilla. Je me marre.

A part ça, puisqu’il semble que les -moz-* passent dans les CSS, et puisqu’il est déjà établi que je me tape pas mal des standards du W3C, il va falloir que je me plonge dans les spécifications pour voir tout ce qu’on peut faire pour avoir des trucs jolis et originaux sous Mozilla.

Il y a un spécialiste SQL dans la salle ? Dive into mark propose aujourd’hui une requête SQL permettant d’afficher cinq articles au hasard dans la base : select [champs] from [table] order by rand() limit 5.

Et moi, je me demande : est-ce que ce n’est pas anti-optimisé, comme requête ? A moins que MySQL ait une optimisation particulière pour le order by rand() (ce qui ne serait pas impossible, pourquoi pas), il me semble que ça voudrait dire passer toute la table en revue, affecter une valeur aléatoire à chaque article, et ensuite classer selon cette valeur. Le genre de choses que je n’aimerais pas tester sur Online, quoi.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12