Hi! My name is Cédric Bozzi, I make websites and iOS apps, and this is my blog about technology (mostly a Twitter archive, really).

6 August 2002

Le web pète les plombs : on n’aurait jamais cru qu’il y avait autant de sites qui interdisaient les “deep links” (liens vers les pages intérieures), voire les liens tout court (si si, apparemment, il y en a qui trouvent le moyen de dire vous avez le droit de donner l’URL du site, mais pas de faire un lien). Non, mais, sérieusement. Je sais qu’il y a des tonnes d’erreurs à faire quand on crée un site, des centaines de choses qu’on peut comprendre de travers. Mais… les liens ?!

(Si j’aurais dormi, j’aurais sûrement une remarque intelligente à faire pour mettre ça en perspective, mais, là, non, donc débrouillez-vous, c’est suffisamment édifiant en soi.)

Bon, et à part ça, je commence vraiment à en avoir marre que Mozilla bugge. Il y a plein de choses que je peux accepter, parce qu’il y a des choix à faire, et qu’Explorer est loin d’être exempt de défauts aussi, arf, arf, la phrase elle-même me fait rire. Mais là, non : régulièrement, pendant que je tape mes articles, le clavier se met à ne plus répondre correctement. Plus de raccourcis-clavier (copier-coller, ou shift-flèches pour sélectionner du texte, ou ctrl-flèches pour se déplacer de mots en mots, que j’utilise très souvent, tiens, je viens de m’en servir pour rajouter le très après avoir écrit souvent), plus de pavé numérique, et autres joyeusetés ; j’ouvre une nouvelle fenêtre, je reviens à celle-ci, et le problème est réglé.

Je ne veux même pas savoir comment ils ont réussi à faire un bug aussi bête… je voudrais juste qu’on me dise si le bug a été corrigé, pour la 1.0.1, ou pour la 1.1, parce que ça devient franchement lourd, là. Et j’ai la flemme de faire une recherche sur bugzilla. Et je n’ai pas envie d’installer la 1.1 beta, qui par définition doit être moins stable que la 1.0, mais si ça corrige ce bug et un ou deux autres, ça peut valoir le coup, finalement. Any advice?

Rien trouvé dans bugzilla concernant mon problème, ni dans les bugs ouverts, ni dans ceux résolus. Bon. Il se peut aussi qu’en lisant les deux listes de 300 bugs j’aie raté pile celui qui me concernait. Il se peut aussi que ce soit propre à ma machine, ou propre à mon formulaire, ou sale. Et puis j’ai vraiment sommeil, là. Alors, si quelqu’un a une idée, une suggestion, a eu le même problème, ou a une maison à me prêter pour les vacances, vous savez où me trouver.

Dans la série “marre des bugs”, Eudora 5 : ils ont eu la bonne idée de passer en format=flowed, ce qui, certes, est très pratique (au lieu des >, les lignes auxquelles on répond sont précédées d’un filet vertical, ça, c’est du détail, mais surtout le logiciel sait différencier les vrais retours chariot du simple formatage à 72 caractères de largeur, ce qui lui permet de recalculer la longueur des lignes au moment de l’affichage, en ignorant cette limite d’une 72aine de caractères que tous les mails bien élevés ont).

Donc, jusque là, c’est bien. Sauf que c’est codé avec les pieds. Il y a d’autres choses qui sont codées n’importe comment (comme le fait que, lorsqu’on charge des mails, il affiche une petite statusbar en bas, mais qu’en fait il y a une grosse fenêtre de status comme dans Eudora 3, sauf qu’elle est cachée ; ou simplement le programme qui plante s’il essaie de checker mon mail alors que je suis déconnecté), mais celle-là est vraiment la plus énervante : quand j’édite le texte d’une réponse à un mail, que je rajoute et enlève des retours chariot un peu partout, que je coupe des paragraphes du texte original, il me mélange tout. Il rajoute des niveaux de citation, il en enlève, c’est le foutoir, je suis obligé, dix fois par page, de faire undo pour remettre le niveau de quotage tel qu’il était. Et, quand j’écris des mails interminables comme ça m’arrive de temps en temps, c’est vraiment gonflant.

Conclusion : je suis toujours à la recherche du client mail idéal. Qui n’est donc pas Eudora, dont l’interface me conviendrait parfaitement s’il n’était pas mal programmé. Qui n’est pas Outlook, pour plein de raisons évidentes, je ne devrais même pas avoir besoin de le dire. Qui pourrait être Mozilla, mais je n’aime pas utiliser des logiciels à tout faire, j’ai pas confiance, j’ai pas envie de confier mes mails à Mozilla (ben ouais), et puis il paraît qu’il manque plein de fonctions à la version 1.0, et surtout je n’aime pas tellement l’interface à la Outlook.

Je ne sais pas vous, mais je trouve le client mail intégré à OS X très sympathique, pour ce que j’en ai vu dans les screenshots. Ce qui amène donc à la conclusion évidente : il me faut un iMac. Obligatoirement. C’est pas pour des trucs complètement superficiels, c’est pour gérer ma correspondance, c’est capital, donc.

Bon ben, non, c’est pas possible, à cause des <br> ajoutés automatiquement par mes scripts, faudrait que je rajoute des options pour utiliser ou non nl2br() selon les cas, trop compliqué, laisse tomber, saleté de HTML, c’est mal foutu, je vais passer mon blog en PDF, tiens.

8 August

Ce qui me fait penser que j’aimerais très beaucoup un client ICQ dont la contact list, au lieu d’afficher des pseudos, permettrait de mettre les photos des gens. Bien sûr, le fait d’avoir les têtes de gens qui me regardent sur mon écran a un côté stressant, mais ça serait aussi très sympa, convivial, marrant, et si c’était pas un énorme boulot de faire un instant messenger je le ferais bien moi-même.

Hmm… quoique… avec Jabber* c’est peut-être presque envisageable. Sauf que Jabber n’est pas fiable à 100% en ce qui concerne l’interconnexion ICQ. Et comme ICQ lui-même n’est fiable qu’à 80%, ça fait une fraction de fraction, un truc incalculable à moins d’avoir été au moins jusqu’au collège, alors autant laisser tomber.

N’empêche, j’adorerais une contact list avec des photos. Nan ?

Il y a des nerds dans le coin ? Alors, voilà ce que je voudrais : un serveur IMAP qui tournerait sur ma machine (pour que je puisse accéder à mon courrier depuis n’importe quel client IMAP sans avoir à me soucier de la migration, de même que je stocke mes bookmarks dans des scripts PHP tout faits), qui se connecterait à mes divers comptes POP3 pour récupérer tous mes mails, et les stockerait dans des mailboxes (format texte, donc facilement récupérable) voir maildir (un fichier texte par mail, c’est l’idéal). C’est quelque chose d’intime, les mails, je n’ai pas envie de les confier à n’importe quoi.

C’est pas forcé d’être sous Windows, ça peut aussi être une solution simple sous Debian. D’un côté, ça compliquerait, parce que ce n’est pas le serveur Debian qui est connecté directement à Internet (et, si ça vous paraît illogique, n’oubliez pas que je suis connecté par AOL), mais d’un autre côté ça m’arrangerait, parce que ça voudrait dire fiabilité maximale.

C’est dingue, quand même : c’est super personnel et important, les mails, pourquoi il n’y a pas des solutions de ce genre populaires et utilisées par tout le monde ? Ca amuse les gens, de se retrouver prisonniers d’un programme de mail parce que ça serait trop compliqué d’en changer ?

Ah, j’oubliais. Il va sans dire que ça doit être gratuit. Forcément.

Il semblerait que le suspense soit fini, on sait ce que les forfaits illimités AOL à 99 F vont devenir : des forfaits illimités à 25 €. Moi, ça me va, ça reste honnête.

Je n’ai pas encore reçu le mail (ou alors, je l’ai jeté avec le bébé et l’eau du spam, mais, non, j’ai vérifié mes cinq comptes e-mail, il n’y a rien de tel) mais il y a une question que je me pose :

vous recevrez, lors de votre connexion à AOL à partir de votre pseudonyme principal, un message vous invitant à choisir parmi différentes options

Et si je ne me connecte jamais à partir de mon pseudonyme principal, il va se passer quoi ? Ils vont choisir l’option par défaut pour moi, où ils vont me garder à 99 € sans date limite ?

Je ne dis pas ça pour arnaquer : il se trouve que je ne me connecte jamais en tant que garoo. J’ai commis l’erreur idiote et irréparable de me connecter aux salons de discussion AOL, quand j’ai installé l’interface, il y a deux ans, pour voir. Et maintenant, la boîte aux lettres est pleine de spam. Mais quand je dis pleine, vous n’imaginez pas : à côté, Hotmail, c’est rien.

Alors, si je continue à ne me connecter que sous mon pseudo secret (parce que, j’oubliais, il n’y a pas que le spam, il y a aussi l’Instant Messenger impossible à désactiver), est-ce que je vais rester à 99 € jusqu’à la fin des temps, ou est-ce qu’ils vont me prendre pour un escroc et m’envoyer des tueurs à gages ?

13 August

C’est bien, qu’Adobe ait récupéré un site existant (ou plusieurs, je ne sais pas) pour proposer directement sur adobe.com tout plein de downloads pour les applications Adobe : des actions Toshop, des trucs Bidule, des machins, plein de choses sympa.

C’est moins bien, que j’aie découvert ça vers une heure du matin. Vous savez ce que c’est, on vous donne les clés d’un magasin avec tout gratuit, alors vous y passez toute la nuit, même si vous avez sommeil. Et, là, je tombe de sommeil.

C’est encore moins bien, quand le site est programmé en ASP (on se demande ce qui leur a pris). Il faut attendre une heure pour afficher chaque page, et s’y reprendre à trois fois pour charger un fichier un peu gros. Et pourtant, je n’abandonne pas, je ne vais pas me coucher. C’est comme si j’avais peur que le site disparaisse d’ici demain.

Bon, la vraie bonne nouvelle, dans tout ça : ça m’a remotivé pour faire du Photoshop, j’ai trouvé plein de trucs sympas à utiliser, et donc on peut s’attendre à ce qu’il y ait à nouveau un peu d’images sur mon site.

Au fait… Skya, tu comptes t’en servir, dans la version définitive du site, du texte Aqua ? :)

14 August

Tout le monde s’en fiche, mais c’est intéressant quand même : l’historique du logo Apple. Où l’on découvre le tout premier logo d’Apple Computer Co., une jolie gravure réalisée par l’un des co-fondateurs (eh ouais, c’était déjà un truc de graphistes, il y a 25 ans). Ou qu’Apple a fait concevoir sa propre version de Garamond, qui s’appelle donc Apple Garamond, ce qui confirme que c’est vraiment du gâchis de l’avoir abandonnée cette année.

Et où l’on apprend aussi que le logo, en relief, qui décore les ordinateurs de la marque, peut être commandé comme pièce détachée. Quelque part, c’est logique, et peut-être pas étonnant ni exceptionnel, mais ça donne des idées. Pour la déco, c’est autrement plus classe que des pin’s. Vous me mettrez 500 petits logos Apple arc-en-ciel en relief de vieux Powermac, s’il vous plaît. C’est pour remplacer les frises de papier peint.

Et pour finir, une jolie citation de Jean-Louis Gassée (à l’époque où il était encore dans une boîte qui avait du succès, à savoir Apple) : The symbol of lust and knowledge, bitten into, all crossed with the colors of the rainbow in the wrong order. You couldn’t dream of a more appropriate logo: lust, knowledge, hope, and anarchy.

PS. Ca s’écrit avec ou sans tirets, s’il vous plaît ?

15 August

On ne saura sûrement jamais pourquoi Microsoft a retiré du web ses polices True Type. Ils étaient en train de dominer complètement la typographie du web, et ils laissent tomber ? Alors que même les webdesigners sur Mac utilisaient leurs fontes ? Pas logique.

Il reste quand même une bonne nouvelle : la licence d’origine précisait, semble-t-il, qu’on avait le droit de redistribuer la police comme on voulait, à condition de ne pas modifier l’emballage (distribuer le .exe tel quel, quoi, ou l’équivalent MacOS, je suppose). On va sûrement bientôt les retrouver un peu partout…

Enfin, à moins qu’un spécialiste en typographie génial et humaniste décide de publier gratuitement et sur tous les systèmes une demi-douzaine de polices originales et tellement parfaites qu’elles remplaceront toutes les autres.

Ca, ou que le HTML se décide à trouver un moyen d’intégrer les polices dans le document, comme Flash.

Je réalise d’un seul coup que je n’ai même pas considéré l’option de résilier AOL et m’inscrire au forfait illimité Tiscali… Arg, dilemme… On sait ce qu’on quitte, on ne sait jamais ce qu’on trouve : et si je résilie AOL, et que dans trois mois Tiscali décide que, finalement, l’offre n’est pas viable, et qu’elle doit être retirée ? Ne riez pas, c’est déjà arrivé. Mais, d’un autre côté, rester sur AOL alors qu’il y a un vrai provider, sans interface propriétaire et bidules bizarres, c’est tellement tentant… Ouin, je sais pas.

IMHO, [the www. prefix] is an anachronism, and I find it pretty amusing that people depend on it so much (or perhaps it’s Pavlovian).

Mais c’est vrai… Pourquoi je fais un blocage sur les adresses sans www ? Je me souviens avoir vu, il y a peu, l’adresse d’un ou deux sites qui ne mettaient pas le www devant leur nom de domaine, et avoir rajouté moi-même le préfixe, parce que je trouvais ça inconfortable de ne pas l’avoir dans l’adresse… c’est complètement idiot.

Ceci dit, il y a une raison pour laquelle ce préfixe est utile : si on écrit une adresse sur papier, il sert à savoir qu’il s’agit d’une adresse web. garoo.net, c’est équivoque : il faut écrire www.garoo.net ou http://garoo.net, et la première version est largement plus simple.

Le www n’est donc pas près de disparaître.

16 August

J’ai testé Mercury Mail comme on me l’a conseillé : ça fonctionne bien, ça s’installe tout seul, en quelques minutes j’avais configuré le serveur pour qu’il aille récupérer les mails sur mon serveur POP, et les stocke sur mon ordinateur, de façon à ce qu’ils soient accessibles en local à un client mail IMAP. Tout bon, sauf : visiblement, Mercury stocke les mails en bordel, tout dans un seul répertoire. Là où ça me dérange, c’est que certaines de mes mailboxes contiennent des milliers de messages, alors je n’ose pas imaginer ce que ça donnerait si tout ça se retrouvait en vrac dans un seul répertoire.

Dommage. J’en suis donc réduit à rester sous Eudora, en attendant d’avoir une connexion permanente et de pouvoir installer mon mail sur un Unix. Le rapport entre les deux ? Bonne question, je ne sais pas, il n’y en a pas forcément, en fait. Bien, nouvelle mission, donc : trouver un système qui va récupérer mes mails sur mes comptes POP et les ranger dans les maildirs sous Debian.

17 August

Oh, un nouvel hébergeur de blogs gratuit. Pour ceux qui ont la bougeotte.

Je suis le seul à avoir, quand je lance Winamp 3, une demi-douzaine d’erreurs Entry point not found in common.dll ? Non, parce que, c’est quand même un peu handicapant, pour un logiciel, non ?

18 August

Wow, ça c’est un blog qu’il est bien : capable de critiquer Windows XP parce que toutes les icônes ne sont pas cohérentes et que les angles des fenêtres ne sont pas anti-aliasés, et capable d’argumenter beaucoup plus efficacement que moi sur tous les points pour lesquels les CSS ne sont pas le Messie.
J’ai trouvé mon maître.
En plus, avec toutes ces images détourées et ombrées dans le blog, je trouve la page d’accueil trop jolie. Bouh.

Ah, et je vais reprendre l’exemple qu’ils donnent dans un des articles : la version de Wired pour Palm.

Eh oui, rendre un site accessible à tous, ce n’est pas faire une stylesheet rendant la page d’accueil de Wired lisible par un Palm. Parce que la page d’accueil de Wired est une jungle et que, CSS spécifique ou non, ça donne un foutoir inutilisable et oppressant si on essaie de la visualiser en 200x300 pixels. C’est vrai de n’importe quel site qui présente un tant soit peu de contenu, y compris garoo.net — pas parce que le code HTML n’est pas valide (je suis certain que ça s’affiche aussi proprement que possible sur Palm) mais parce qu’il y a plein de blocs de contenu distincts et sans rapport, et que ce n’est pas approprié pour la lecture sur un PDA.

Qu’on m’offre un téléphone WAP et l’abonnement qui va avec, et je vous ferai une version de garoo.net pour mini-browsers, tiens. On va voir ce qu’on va voir.

19 August

Allons bon ! AOL aime tellement son forfait illimité à 25 € qu’ils font de la pub à la télé ! Arg, ça veut dire que la connexion va merder encore plus que ce n’est déjà le cas, non ?

21 August

Eh oui, la solidarité, chez les blogueurs, ça fonctionne bien : quelqu’un se fait voler pour 100 ou 150 € de matériel à LinuxWorld, des blogueurs décident de lancer une collecte de fonds, et en quelques jours il a de quoi remplacer son Airport (la station de connexion wireless, pas l’aéroport de LaGuardia).

Je n’ai plus qu’à dire que je me suis fait voler mon appartement et, voilà, le tour sera joué. Donc, ne perdons pas de temps : c’est terrible, on m’a volé mon appartement, un méchant qui n’aime pas les blogs a emménagé et m’a jeté dehors, c’était un beau duplex dans le Marais, je sais pas quoi faire, je suis perdu, à la rue et ipso facto sans connexion Internet, donc ce blog va mourir rapidement si vous ne me faites pas un don de quelques kilofrancs. C’est pour la bonne cause !

Avouez que c’est quand même autre chose que savekaryn.com, non ?

Une idée, ou pas : l’International Hyperlink Amnesty Day, le seul jour de l’année où vous avez le droit de faire le ménage dans votre liste de liens vers des blogs, pour supprimer ceux qui ne vous plaisent plus.

J’aime bien l’idée, à part un défaut : un an, à l’échelle des blogs, c’est beaucoup, beaucoup trop long.

Un nouvel Opera, entièrement réécrit en dix-huit mois (ça fait jamais que 45 fois moins longtemps que le développement de Mozilla 1.0) pour finalement implémenter les standards et tout ce qui fait joli sur le web : j’ai hâte de voir ce que ça va donner. Ce serait drôle que ce soit vraiment efficace et qu’ils aient réussi à faire aussi bien que Mozilla, tout seuls, de leur côté, en tellement moins de temps. Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs. Comme d’habitude, pour moi, et pour pas mal d’utilisateurs finaux, la vraie différence ne se fera pas tant dans le moteur de rendu des pages, que dans l’interface du logiciel elle-même : si Opera 7 reste auss moche et triste et business que la version actuelle, ça ne collera pas.

Je viens de trouver la comparaison parfaite expliquant pourquoi Opera me rebute : j’ai l’impression de me retrouver dans une Supercinq version entreprise, avec le strict minimum en moquette et en garnitures plastiques de portières, et pas de banquette arrière où faire du sexe. C’est le même effet que me fait Pegasus Mail, par exemple, ou la plupart des concurrents d’Eudora. Et on aurait tort d’ignorer cet aspect, parce que c’est la seule et unique raison pour laquelle Apple existe encore aujourd’hui, preuve que ce n’est pas négligeable.

22 August

Merci au quelqu’un qui m’a envoyé un mail pour me signaler que Sun a enfin sorti une nouvelle version du Java runtime engine, qui corrige le bug avec les layered widnows de Windows 2000 / XP : maintenant, les fenêtres transparentes ne clignotent plus quand une applet Java s’affiche. Je peux donc recocher la case Java de ma Prefs toolbar. Pas que ça me manquait spécialement, mais bon…

Bon, ça serait sympathique aussi si l’installation détectait Mozilla d’elle-même (Sun n’aime pas Microsoft, aux dernières nouvelles, alors ils pourraient faire l’effort, non ?) plutôt que de nous imposer de copier manuellement les six fichiers np*.dll dans le répertoire plugins de Mozilla. Enfin, le principal, c’est que ça marche.

En même temps, c’est pas gagné, parce que j’ai la nette impression que, comme avant, mon avantage est singulièrement ralenti à partir du moment où Java a été chargé (c’est-à-dire où cette connerie de tray icon Java est apparue — tiens, son menu contextuel permet de la virer, maintenant). Bon, de toute façon, ça ne sert plus à rien, Java, tant pis pour eux, ils n’ont qu’à programmer plus proprement, pft.

23 August

Excellent, et tellement évident : les pie menus. Vous savez, comme dans The Sims, où les options s’affichent autour du personnage que vous voulez contrôler ? Au lieu de devoir parcourir toute une liste d’options, là toutes les commandes sont à la même distance de la souris, et au bout d’un moment vous pouvez mémoriser où chaque option se trouve.

Au choix, une démonstration Javascript (qui ne fonctionne que sous Explorer) ou un remplacement du menu contextuel de Mozilla (avec une démo en Javascript sur la page d’accueil, pour que vous puissiez vous faire une idée).

C’est encore trop tôt pour que je puisse dire si on s’y fait vraiment, si c’est fiable, si c’est utilisable, si c’est pratique mais, en tout cas, c’est plus joli et plus agréable à utiliser que le menu contextuel d’origine.

Zut. Le pie-menu contextuel pour Mozilla, c’est bien, sauf que ça s’affiche en HTML, comme tout le monde, mais dans la page. Résultat : sur les petits <iframe> de mon Intranet, le menu contextuel ne tient pas dans le frame (en même temps, c’est pas grave, parce que là je n’en ai pas besoin). Plus grave : quand je l’utilise sur mon propre site, ça merde complètement, à cause de ma feuille de styles. J’imagine que ça sera corrigé ultérieurement, mais ajouté au fait que le menu est mal conçu parce que tout est dans des sous-menus, c’est dommage, c’est mal fichu, c’était pourtant une bonne idée…

25 August

A propos+ de W3C (si je créais des catégories sur le blog, ce qui n’est pas exclu, il y aurait sûrement anti-w3c dans la liste, je crois, mais j’assume parfaitement), je viens de me souvenir d’une autre chose que je leur reproche : à un moment donné, ils ont complètement décidé d’ignorer la compatibilité ascendante. Ou descendante. Enfin, avec les vieux browsers, quoi.

Je suppose que ça correspond à un changement de management, ou quelque chose. Au début, quand ils ajoutaient un tag, ou une option, ils s’arrangeaient pour que ça complèmente l’existant et s’y intègre bien. Maintenant, ils s’en fichent : ils considèrent visiblement que tout le monde doit avoir un browser dernier modèle, gérant parfaitement les standards, etc. — et tant pis pour les autres.

Case in point : <div style=”min-width:300px; max-width:600px;”>. Même sans rien connaître au HTMl, on comprend : c’est un div (un bloc HTML, donc) pour lequel on impose que la largeur soit comprise entre 300 et 600 pixels. Ca peut avoir plein d’intérêts, en particulier pour des blocs de texte. Ca paraît élémentaire, sauf qu’il y a plein de browsers qui ne le gèrent pas (je ne sais pas dans quelle révision de CSS ça a été ajouté, et je m’en tape, je ne suis pas un bureaucrate).

Donc, sur un browser qui ne gère pas les min-width et max-width, le rendu ignore complètement la largeur (c’est logique), ce qui fait que votre bloc de texte bave de tous côtés, c’est le bordel, ça va pas. Il faut donc, pour ces vieux browsers (qui ne sont pas nécessairement si vieux que ça), fixer la largeur de façon précise (width:500px:). Ca, on a l’habitude, ça fait des siècles qu’on fait ça, en HTML.

On pourrait s’attendre, logiquement, à ce que ceci fonctionne : <div style=”min-width:300px; max-width:600px; width:500px;”>. Vous ne trouvez pas ça logique, vous ? Je mets une largeur minimale et une largeur maximale, pour les browsers récents ; je précise la largeur fixe, pour les browsers qui ne comprennent pas la partie précédente. Ca devrait ne pas interférer : si je précise (au même niveau de priorité, par opposition à une partie définie dans la CSS, et une autre dans le div lui-même, enfin, bref, ceux qui font du CSS comprendront) à la fois une largeur min/max et une largeur fixe, il me paraît un peu évident que je ne mets une largeur fixe que pour les browsers qui ne gèrent pas le reste, non ? Si je définis à la fois un min/max et une valeur fixe, la seule raison possible est forcément de gérer les déficiences de certains browsers, donc le standard devrait en tenir compte.

Non ? Non. Alors que le HTML le faisait très bien avant, ignorant les attributs obsolètes quand ils étaient employés en même temps que les nouveaux, le W3C a visiblement décidé que ce n’était pas bien. Parce qu’on ne doit plus écrire de HTML en pensant aux anciens browsers, on doit les jeter à la poubelle, et envoyer se faire foutre les gens qui ont un navigateur trop ancien.

C’est de la dictature de geeks. Un vrai paradis pour informaticiens : on pousse les développeurs de contenu à créer des sites inutilisables sous les vieux browsers, pour forcer l’utilisateur final (pardon, je veux dire cet enfoiré d’abruti de con d’utilisateur final qui ne sert qu’à emmerder les informaticiens) à changer de browser. C’est d’une simplicité toute stalinienne. Les rues des villages sont trop étroites, c’est pas pratique, alors ne vendons plus que des Cadillac des années 50, pour que les habitants soient bien forcés de réclamer qu’on abatte les vieux immeubles et qu’on élargisse les rues.

Et après, on me reproche de critiquer. Non seulement leurs objectifs sont idiots (vous savez, one page fits all, le truc que j’arrête pas de critiquer), mais en plus ils ont perdu de vue une qualité fondamentale du HTML, la compatibilité.

Intéressant, pour les utilisateurs de blogger (s’il en reste encore) : un petit Javascript à copier-coller pour traduire les noms des jours.

26 August

Par désoeuvrement, j’ai posté un message pro-frames sur un newsgroup d’adeptes du W3C. C’est effrayant. J’ai l’impression d’avoir débarqué dans la salle de prières d’une secte toute-puissante en critiquant le gourou. Bon, ok, il y a un peu moins de violence physique. N’empêche, je parle à des murs. C’est terrible de voir à quel point il n’y a aucune réflexion derrière les réponses, mais seulement la répétition des arguments qu’on leur a inculqués. C’est vraiment comme si j’essayais de déprogrammer des adeptes d’une secte — sauf que je ne suis pas payé par la famille de l’un d’entre eux pour démolir la secte, donc je suis moins motivé, ça me fatigue, je ne vais pas continuer longtemps.

Un exemple de ce que je dis : j’écris dans un message que c’est idiot (oui, je critique un peu, quoi, vous me connaissez) de vouloir que les mêmes pages soient lisibles sans modification sur ordinateur comme sur téléphone portable (on a déjà eu cette discussion ici, souvenez-vous), qu’on ne peut pas mettre le même contenu sur les deux, parce que soit il y en aura mille fois trop pour le téléphone, soit la page sur ordinateur aura l’air déserte et inutile. Qu’est-ce qu’on me répond ? Que non, ce n’est pas idiot, parce qu’une page bien codée peut le faire en CSS. Hello, je parlais de contenu… vous savez, le truc qui fait que les gens visitent la page, à la base. Les gens ? Ah, oui. Vous savez, ces abrutis qui se servent d’un ordinateur sans savoir programmer en C++, ces moins-que-rien qui lisent les pages web. Les utilisateurs, quoi.

Je suis impressionné : Pivot a l’air drôlement bien fichu. Quoi, moi, j’installe Pivot ? Oui, c’est pour usage interne sur mon site : je n’aime pas utiliser MySQL, parce qu’on n’a pas accès directement aux données dans un fichier texte, j’aime pas que mes données soient toutes mélangées dans un truc. Alors j’installe Pivot, parce que je ne vois pas l’intérêt de développer moi-même ce qui existe déjà, dans la mesure où l’existant me convient parfaitement. Et là, il a l’air de bien me convenir, l’existant. En tout cas, l’interface est impressionnante, bien pensée.

Eh bien je retire ce que j’ai dit : c’est plein de bugs, Pivot. Je change la date d’un post, l’ordre ne change pas dans le blog ; je supprime un article, il disparaît de la page principale, mais reste dans les archives. Bon, ben… comme je ne pense pas que mon serveur soit configuré pour exécuter du perl comme il faut, je vais en revenir aux bases et programmer mon propre système. Comme d’hab.

27 August

Ca peut vous intéresser, en particulier ceux qui sont connectés en RTC : MailWasher, pour effacer les spams et les virus de votre boîte POP avant de les télécharger. Je le trouve un peu lent, mais c’est toujours mieux que de passer une heure et plusieurs mégas de bande passante à charger des virus… Ce qui est intéressant, c’est la gestion de blacklists, l’identification automatique des virus et de quelques spams, la possibilité d’envoyer un bounce au spammeur (ce qui a une chance sur mille d’entraîner la suppression de votre adresse sur sa liste) et la gestion de plusieurs comptes email. Assez utile, donc.

Ben tiens : apparemment, si je critique le W3C, ça ne peut que être pour troller et faire parler de mon site. Il est absolument impossible que je pense ce que je dis, non, non, ça ne se peut pas, bien sûr, voyons, le W3C est tellement intouchable.

Quand Karl (et sa vache) parlait hier ou avant-hier sur son blog de troll, je supputais qu’il pouvait bien parler de moi : visiblement, ça devait effectivement être le cas. (Remarquez, je ne vais pas me plaindre qu’on mette des liens vers chez moi pour critiquer ce que je dis, c’est toujours ça de pris. Même si en l’occurrence j’imagine que peu de lecteurs du Standards Blog peuvent apprécier mon site après ça.)

Eh bien, pour information, sachez que je pense tout ce que j’écris, que ce soit ici ou sur les newsgroups (même quand je deviens agressif, sur les newsgroups, face au ton condescendant de certains, parce que s’il y a bien une chose que je ne supporte pas c’est qu’on me condescende). Et, si je soutiens Mozilla, ce n’est pas parce qu’il respecte les standards édictés par le W3C, mais parce qu’il oppose une concurrence décente à Microsoft. Il suffit de faire un View Page Info sur ma page pour voir que je tourne en quirks mode. Alors, le W3C là-dedans, arf…

C’est n’importe quoi, là. Mozilla 1.1 is out. 1.1 version finale, vous dites ? Alors c’est mieux et plus stable que la 1.0, hein ? Que non, pensez-vous ! La 1.1 est sortie en version finale, mais la 1.0 reste la version stable recommandée aux utilisateurs. Dans quel univers parallèle c’est logique ? Il y a des jours, je me demande vraiment par quel miracle ils ont réussi à faire de Mozilla 1.0 un logiciel utilisable…

30 August

Eudora 5 a un truc très bizarre : parfois, la fenêtre status va afficher pendant un moment un message disant qu’on a un nouveau mail, mais qu’il n’est pas prêt à l’afficher dans la boîte aux lettres, parce que les développeurs de Qualcomm doivent avoir du mal avec le multithreading. C’est frustrant de voir ce message, disant qu’il y a un mail en attente, mais qu’Eudora ne sait pas quand il voudra bien l’afficher, ça dépend du vent. Mais là où ça devient énervant, c’est quand le message finit par s’afficher et se révèle être un virus. Et moi qui croyais qu’on m’écrivait, à moi, personnellement !

(Note : je n’écris pas ça pour me plaindre d’un manque de messages. En ce moment, ça va très bien, je reçois en moyenne un ou deux mails par jour, hors commentaires, et c’est très bien, ça cadre avec mon rythme.)

Good : la nouvelle version des drivers nVidia corrige le problème que j’avais depuis que j’étais repassé en 32 bits, et qui rendait les ombres WindowFX inutilisables, parce que trop lentes. Ils ont visiblement corrigé la gestion des fenêtres transparentes, et tout tourne maintenant très bien, yipi. Parce que, si vous n’avez jamais utilisé WindowFX ni OS X, vous ne vous rendez pas compte à quel point ça change la vie, d’avoir des ombres sous les fenêtres : ça n’a l’air de rien, mais ça change vraiment totalement la perception des fenêtres et de leur empilement.

Cool ! On dirait même que les nouveaux drivers nVidia corrigent le bug qui rendait impossible (enfin, inutilisable, plutôt) la transparence sur les fenêtres MDI (les fenêtres avec des sous-fenêtres, quoi). C’est génial, on dirait bien que je vais enfin pouvoir utiliser intensivement la transparence. (Par contre, pour une raison qui m’échappe, l’interface d’AOL refuse de rester transparente. Bah.)

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12