31 août 2006

Je n’avais pas commenté le fait qu’Eric Schmidt (PDG de Google) avait rejoint le board of directors d’Apple parce que… euh, tous ces trucs d’entreprise, ça me passe loin au-dessus de la tête, mais pour autant que je sache ça ne concernait qu’un homme, dont on reconnaît les capacités à faire fructifier les actions d’une société, et pas spécialement les sociétés elles-mêmes — ce n’est pas comme si Apple avait été transformé par l’arrivée d’Al Gore, si ? (Enfin, il a juste sorti au cinéma une pub d’une heure quarante pour Apple. Est-ce que c’était un rite initiatique pour mériter sa place ?)

Mais tout le monde blogue à ce sujet, donc ça doit être un peu important — et, en lisant le post de Rui Carmo, je réalise qu’il n’a pas tort : et si .Mac migrait chez Google ? J’y pensais justement en écrivant au sujet de Google Apps : Google sait faire ce genre de choses, alors qu’Apple n’a pas l’air plus compétent que motivé. Que pourrait-on bien imaginer de mieux qu’un .Mac géré par Google ?

 

Je continue à toucher du bois, mais ça fait 48 heures que j’attends pour ne pas vendre la peau de l’ours et on dirait bien que ma deuxième alimentation de rechange est la bonne. Quand je l’ai déballée, j’ai eu un pincement au coeur en voyant les marques d’usure sur le boîtier (pour une raison qui m’échappe, le design de l’iMac fait que la vis du milieu raye l’alim), preuve que c’était encore une alimentation recyclée et qu’elle pourrait bien être aussi défectueuse que la précédente. Ce n’est qu’après l’avoir installée que j’ai réalisé, en voyant mon iMac fonctionner sans problème, que les connecteurs, eux, ne portaient aucune marque de tournevis, et qu’on pouvait fortement présumer que seul le boîtier était recyclé, mais que tout l’intérieur était neuf. Et sans défaut.

Je ne sais pas trop si j’ai juste eu de la chance cette fois, ou s’ils m’ont consciemment envoyé une alimentation imparfaite la première fois parce qu’ils ne savaient pas si j’avais une raison valable de vouloir l’échanger, et qu’ils ont bien voulu m’en envoyer une neuve la deuxième fois puisque j’avais pu prouver que ça réglait effectivement mes problèmes d’exctinction intempestive. J’aimerais croire que c’est la deuxième option — je ne peux pas leur en vouloir de ne pas me faire aveuglément confiance (même si, de la façon dont l’iMac est conçu, chaque échange de l’alimentation comporte un risque certain de faire sauter au passage un ou deux condensateurs de la carte-mère, donc il vaut mieux limiter).

 

Camouflet, nom masculin.

 

Scobleizer

Il me disait à quel point il est facile pour quelqu’un de s’asseoir dans un Starbucks, “écouter” le réseau WiFi local et voir passer pratiquement tout ce que vous faites, en récoltant souvent au passage des mots de passe et des conversations privées. […] Je pourrais être assis à côté de vous, en train de regarder TOUT ce que vous tapez sur internet.

Rien de nouveau, mais ça mérite d’être répété. Encore et encore.

 

30 août

Midnight Inbox [via] : enfin une vraie application OS X conçue entièrement pour accomoder les principes du GTD ? Le développement n’est pas encore suffisamment avancé pour juger des fonctionnalités proposées (ni pour une béta public, d’ailleurs — même si je comprends bien l’impatience d’un petit développeur à sortir un truc pour voir ce que les gens en disent), mais tout ça a l’air très bien pensé, et l’application est sacrément mignonne. Ca compte. Beaucoup.

Après avoir passé quelques minutes avec le programme avant qu’il crashe, il y a juste une chose qui m’inquiète : je ne vois pas mention d’une fonctionnalité d’archivage de pages web, façon Yojimbo. Le plus important, pour qu’un système de GTD fonctionne, c’est qu’il doit tout regrouper : toutes vos données doivent être en un seul endroit, gérées par les mêmes outils. Et, de nos jours, une grosse partie de ces données sont sous la forme de pages web. (C’est pourquoi j’ai migré mes to-do vers Yojimbo, même si ça implique de taper manuellement “todo” dans le champ de recherche à chaque fois que je veux les afficher.)

 

Vérifier le statut de son site web dans Google (un élément de Google Webmaster Central). C’est bien gentil de me dire à quelle date les robots de Google sont passés sur mon site pour la dernière fois, mais je peux déjà le savoir en regardant mes logs HTTP. Ce qui serait intéressant, ce serait de dire quand les robots vont passer sur un site qui vient d’être ajouté.

No pages from your site are currently included in Google’s index. Indexing can take time.

Oui, je le savais déjà, merci.

 

Link Alert : il y a déjà plusieurs extensions Firefox destinées à vous prévenir qu’un lien pointe vers un PDF, ou un document Word ou autre, mais celle-ci a effectivement l’air plutôt plus élégante que la moyenne.

Mais elle est peut-être même un peu trop discrète, en fait — à moins qu’Acrobat sous Windows ait été transformé de façon spectaculaire depuis que j’ai switché, il y a des chances que vous vouliez être averti de façon un peu plus voyante avant de cliquer accidentellement sur un PDF.

 

29 août

Kevin Rose’s Laptop Getting Engraved [via]. Je ne suis pas spécialement fan de Digg (à part que Kevin Rose est mignon) et je suis encore moins fan de l’idée de saccager un beau MacBook noir comme ça ; je suis juste impressionné que la gravure laser soit si simple et si rapide.

 

En utilisant la nouvelle version de Mercury Messenger hier (qui est infiniment mieux que la précédente) j’ai découvert que Windows Live Messenger gérait les messages offline. Jamais trop tard pour bien faire, il paraît.

Oh, et si vous utilisez Adium ou un autre clone, il semblerait que vous ne receviez pas les messages offline, et que ni l’expéditeur ni le destinataire ne soient avertis. Je me demande si c’est aussi le cas de ceux qui utilisent une ancienne version de MSN Messenger — ça ne m’étonnerait pas plus que ça de Microsoft.

 

Est-ce que ça intéresse vraiment qui que ce soit, qu’un nouveau programme permette de virer les DRM de fichiers Windows Media PlaysForSure ? Si oui, cherchez dans Google, parce que je ne crois pas pouvoir donner le lien sans aller en prison, DADVSI oblige.

A bien y réfléchir… autant je ne vois pas pourquoi quelqu’un voudrait acheter de la musique en Windows Media, autant ça pourrait être intéressant pour les abonnés à Napster (et particulièrement les étudiants américains qui reçoivent un abonnement Napster gratuit et préfèrent quand même utiliser BitTorrent) puisque ça permet de télécharger toute la musique qu’on veut pour un abonnement mensuel modéré, et d’en garder une copie. Ce qui serait mâl, hein, évidemment.

 

28 août

Google Apps

“Gmail for your domain” devient “Google Apps for Your Domain” (beta, bien sûr) et se refait un bon tour de blogosphère. Je doute qu’on veuille utiliser Google Page Creator pour quoique ce soit de sérieux ; il n’y a pas d’avantage évident (pour l’instant) à utiliser ce Google Calendar-ci plutôt que la version normale ; Google Talk restera un gadget tant qu’il ne gèrera pas les messages offline, et son seul avantage est l’intégration des logs dans Gmail ; donc, le seul intérêt de ce programme, ça reste bien d’avoir Gmail sur votre propre nom de domaine, non ?

Ca ne me concerne pas personnellement (je ne confierais pas mes mails à un serveur que je ne connais pas), mais ça devrait être vraiment intéressant pour beaucoup de gens (Gmail avec vos propres adresses, toujours gratuitement ? pourquoi hésiter ?) et je ne rechignerais pas à le recommander à un client (même si la plupart de ceux que je connais se plaindraient de l’absence de mailing-lists — pourquoi il n’intègrent pas Google Groups ?). Et imaginez si/quand Google Apps permet une gestion automatisée des comptes : n’importe quelle communauté pourrait offrir gratuitement des comptes personnalisés Gmail et compagnie à tous ses utilisateurs. La classe.

Pour autant, j’ai un problème avec le contrat :

No Fees. Provided that Google continues to offer the Google Hosted Services to Customer, Google will provide a version of the Google Hosted Services (with substantially the same services as those provided as of the Effective Date) free of charge to Customer indefinitely; provided that such commitment (i) applies only to End User Accounts created during the period when the Google Hosted Services are considered a beta service (the "Beta Period") by Google (such Beta Period determination at Google’s sole discretion) and (ii) may not apply to new opt-in services added by Google to the Google Hosted Services in the future. For sake of clarity, Google reserves the right to offer a premium version of the Google Hosted Services for a fee.

En bref : les comptes que vous créez pendant la béta resteront gratuits pour toujours ; si vous voulez en créer d’autres ensuite, il faudra peut-être payer ; en outre, on lancera peut-être ultérieurement une version payante.

Personnellement, je trouve la juxtaposition des deux dernières clauses assez peu cohérente — ou peu rassurante, façon “on n’a aucune idée de ce qu’on va en faire.” Mais comment peuvent-ils refuser de s’engager à la création gratuite de comptes Gmail pendant toute la durée du service ? Des sites béta, c’est une chose, mais si on en arrive à la facturation béta ça devient n’importe quoi. Qui va être assez inconscient pour confier ses comptes mail à Google Apps sans le moindre engagement quant à ce que ça pourra coûter d’ajouter des comptes mail par la suite ? (Oh, il y en aura qui le feront, je n’ai pas de doute.)

Et puis ce n’est pas comme s’ils avaient le choix ; bien sûr qu’ils vont permettre la création gratuite de comptes mail, dans les limites du raisonnable. Alors pourquoi ne pas le mettre par écrit ? Qu’ils limitent leur engagement à 500 comptes actifs, ou quelque chose comme ça, et qu’ils augmentent le compteur au fur et à mesure, comme ils augmentent la taille des comptes Gmail. Parce que là, ça ne fait ni sérieux ni très propre.

 

Scobleizer: Les blogueurs ne traitent pas Google et Microsoft à égalité ? Non, sans blague. On récolte un peu ce qu’on sème, quand même.

J’aime beaucoup le post qu’il cite, d’un blogueur de chez Microsoft qui se plaint que Google Apps soit fondamentalement la même chose que Microsoft Office Live. Voici Office Live Basics : nom de domaine gratuit ! (Vous m’excuserez de penser qu’il appartiendra pour toujours à Microsoft.) Cinq comptes mail, avec le fameux filtre anti-spam de Hotmail ! (Et probablement pas d’accès POP3. A moins d’avoir Office, j’imagine.) Compatible Windows XP et MSIE ! Carte bancaire exigée, mais c’est gratuit, vraiment ! (A moins que vous cédiez à notre insistance pour passer à la version payante.)

Oh oui, c’est largement aussi tentant que Google Apps, vraiment. Bon sang…

 

Ailleurs :

  • APC Magazine: “Google promised more information including pricing soon.

 

25 août

La campagne viral notfornoobs.com de Microsoft préparait le lancement… d’une souris. Bon sang, ils sont abrutis.

 

Microsoft va probablement laisser un son de démarrage obligatoire dans Vista — vous savez, comme mon iMac que je ne peux pas allumer de nuit, parce que le son de démarrage passe par les hauts-parleurs intégrés et qu’il est bien trop fort. (Au moins, sous Windows, il suffira de couper le son des enceintes.)

Et j’adore la façon dont ils le justifient.

Le contrôle du volume dans Windows est un bordel fini. [Les gros mots sont de moi, mais j’ai la flemme de chercher une meilleure traduction.] Le son de démarrage est prévu pour vous permettre de calibrer vos réglages, ou corriger un problème.

Je ne suis pas bien surpris que Microsoft choisisse la mauvaise solution, copier Apple et le son de démarrage du Mac, plutôt que de choisir la bonne solution, copier Apple et le contrôle du volume dans OS X.

Vous savez que Sony a un son intégré ? Vous savez que Toshiba aussi ?

Vous savez que ça veut dire que les possesseurs de Sony ou de Toshiba auront deux sons de démarrage ? (Plus le son personnalisable après identification de l’utilisateur.)

Mais ils entendent les protestations des blogueurs, et maintenant ils commencent à envisager la possibilité d’ajouter un réglage dans la base de registres. (Dieu nous préserve que ce soit trop simple.) Zut, j’ai déjà utilisé le “Bon sang, ils sont abrutis” pour aujourd’hui.

 

Euh… un commentaire sur le post pré-linké dit :

Je peux désactiver le son de mon Mac en appuyant sur une touche pour le faire démarrer en silence.

Oh, qui l’eût cru ? Apparemment (je ne peux pas tester, il est deux heures du matin) il suffit de démarrer l’ordinateur en appuyant sur la touche Mute pour désactiver le son. (Dommage que les touches de réglage du volume de mon clavier Macally ne soient pas reconnues.) Et le volume du son de démarrage est déterminé par le réglage du volume au moment où l’ordinateur a été éteint, donc il suffirait que je baisse le volume système et que je monte celui des hauts-parleurs.

(Oui, je sais qu’il y a des logiciels qui permettent de désactiver le son de démarrage, mais ce sont des hacks, et je préfère éviter.)

 

23 août

Scroll perpétuel [via]. Cette interface est bien plus intéressante, et plus naturelle, que la page de résultats de live.com — et c’est un Javascript tout simple qui doit marcher à peu près partout. Je ne l’utiliserais pas pour un blog (je trouve que dans ce cadre la navigation par date est plus logique) mais c’est une excellente idée pour un agrégateur ou un moteur de recherche. Et je vais peut-être bien la piquer pour le “journal des inscrits” de gayattitude.

C’est dommage qu’ils doivent afficher un avertissement “Si vous utilisez la barre de défilement, relâchez le bouton de la souris pour que la suite s’affiche.” Je me demande, à ce propos : est-ce qu’il y a eu des études pour voir combien d’utilisateurs se servent de la molette de la souris plutôt que des ascenseurs ?

 

OS X a besoin d’un Démineur, et pourquoi pas Tetris ? Bonne idée, sauf que Microsoft a “inventé” le Démineur (même si je suppose qu’ils n’ont pas inventé le principe du jeu lui-même), alors que Tetris ne serait jamais totalement associé à Apple.

N’empêche, une licence Tetris, ça serait joli. Plus intéressant que Nanosaur. (Même si le but n’est pas le même — Nanosaur est juste inclus pour montrer que le Mac peut faire tourner des jeux en 3D.)

 

La loi de Fitt dans Office 2007. Je me suis abonné à ce blog il y a un moment parce que c’est quelque chose de tellement bizarre, voir des designers de chez Microsoft qui font les choses correctement.

 

22 août

Scobleizer :

Microsoft a fait des recherches et découvert que la plupart des utilisateurs ne cliqueront pas sur un bouton “suite.” Mais ils scrolleront. Vous aurez remarqué que [la page de résultats du] moteur de recherche live.com est sans fin. Si je me rappelle bien les chiffres, l’étude a déterminé que les utilisateurs verront quelque chose comme cinq fois plus d’informations si ça scrolle plutôt que s’ils doivent cliquer sur “suite.”

Pas bien étonnant à l’époque des blogs et des moteurs de recherche, mais certaines personnes sont restées bloquées sur l’idée que tout le contenu doit apparaître sans scroller ; cette citation peut être utile à l’occasion.

 

Une vidéo de l’Optimus mini. Pas très vendeur. Et pourquoi diable les écrans scintillent ?

 

21 août

Les captures d’écran Leopard de Think Secret: DVD Player passe en “dark unified” ; iChat est (optionnellement) séparé du Carnet d’adresses (finalement ! j’ai toujours trouvé ça assez imbécile) et découvre le vidéo-chat à sens unique (quand j’avais découvert les fonctionnalités avancées de GarageBand pour créer des podcasts, je m’étais justement demandé si c’était possible) ; et voilà à quoi ressemble un logiciel en version béta chez Apple.

 

Je ne voudrais pas vraiment avoir ce look sur mon ordinateur, mais à chaque fois que je vais dans le forum et que je revois cette capture d’écran (celle avec Amora, pas l’arc-en-ciel) je la trouve géniale.

 

Jusqu’ici, mon seul problème avec UNO est dans TextWrangler: visiblement, ils n’utilisent pas la bonne image pour remplir la marge. Pas bien grave, donc.

 

19 août

Oh, bien sûr. Suis-je bête. La raison pour laquelle iTunes n’affiche pas la vidéo des podcasts à moins que je sélectionne l’épisode individuel du podcast dans la liste est, bien entendu, que je mets le petit afficheur d’images et vidéo sur “Selected Song” au lieu de “Now Playing” (parce que ça me permet de changer la pochette des pistes d’un album sans ouvrir la fenêtre d’informations).

J’ai configuré iTunes pour qu’il ouvre une fenêtre spécifique pour afficher les vidéos quand il y en a ; c’est tout à fait logique, du coup, qu’iTunes parte du principe que, si je n’ai pas mis l’afficheur sur “Now Playing,” c’est que je n’ai aucune envie de voir la vidéo. Dans une autre fenêtre. Hein ?

 

Jusque-là j’avais résisté à UNO (qui remplace les fenêtres Aqua et brushed metal par unified et sa variante sombre), parce que je voulais éviter autant que possible de hacker OS X, et que je voulais garder l’interface Aqua nature, telle qu’elle a été conçue, aussi longtemps que je le pourrais (vu que le besoin de la modifier et de la hacker est beaucoup moins impérieux que sous Windows), mais je me suis aperçu récemment que les quelques applications qui restent en non-unified sont devenues insupportables à regarder (OmniWeb, par exemple — oui, les vieilles fenêtres de chez Panther sont une raison suffisante pour ne pas changer de browser), et puis tout le monde en parle, alors pourquoi ne pas essayer ?

J’aurais bien aimé avoir un peu plus de choix de configuration (ça ne serait pas plus mal s’il laissait la barre de menu et la fenêtre de login tranquilles, merci), mais j’aime la façon dont il fonctionne (pas d’application qui tourne à l’usage, pas d’impact sur les performances) et j’aime le résultat. Certaines applications, comme System Preferences ou Transmit, se retrouvent bien plus grises qu’elles ne l’étaient, mais il se trouve que j’aime bien le gris. Je vais peut-être même passer en Graphite, c’est plus cohérent comme ça.

Le principal inconvénient, à l’usage, c’est que les fenêtres Panther, unified et brushed metal réagissent toutes différemment aux clics (on peut les déplacer en cliquant, respectivement : sur la barre de titre ; sur la barre de titre ou la barre d’outils ; sur n’importe quelle partie de l’interface) ; une fois que toutes les fenêtres sont UNO-ifiées, ça devient complètement imprévisible.

Mais ça, pour le coup, c’est la faute d’Apple et de personne d’autre.

 

18 août

Les MacBook Pro à base de Core 2 Duo Double Double Twin Twin seront plus chauds, pas moins, que les modèles actuels. (Je n’accorde pas trop d’importance à ce que dit AppleInsider, mais j’avais compris la même chose en lisant le dossier d’Ars Technica sur les processeurs Intel.)

 

Le problème, quand on commence à parler d’une news sujette à controverse, c’est qu’on est obligé de continuer au fur et à mesure des développements. Alors, voilà : la fameuse vulnérabilité wifi n’a rien à voir avec le MacBook, sa carte AirPort, ou ses drivers [via]. Ce sont les relations publiques d’Apple qui parlent, mais ça confirme ce que tout le monde supposait depuis le début et, aussi imparfaits qu’ils soient, vous croyez vraiment qu’ils mentiraient éhontément sur le fait d’avoir reçu un avis de vulnérabilité de leurs drivers ?

(En même temps, Apple a justement sorti une mise à jour du firmware pour les MacBook aujourd’hui, alors si vous voulez être paranoïaque c’est un choix assez valide.)

 

Un remplacement façon web 2.0 des graphismes du plugin QuickTime. Plus agréable, plus contemporain.

[+15h] La modification change également les contrôles QuickTime dans la fenêtre vidéo d’iTunes. Pas dramatique, mais ils ont l’air un peu plus déplacés là que les contrôles d’origine n’en avaient l’air dans Safari.

 

Optimus Mini Three. En live. En chair et en os. (Avec une photo particulièrement pourrie.)

Et, pile le même jour, Apple brevète exactement le même concept. Si j’ai bien tout compris, il s’agit juste d’une demande de brevet — qui devrait donc être rejetée, puisqu’Art. Lebedev est censé avoir déposé le sien plus tôt.

[+15h] Il s’agit de la publication du brevet, dix-huit mois après son dépôt (merci Enro). Du coup, ça pose vraiment des questions concernant l’avenir du clavier Optimus ; je ne crois pas qu’on sache de quand date leur brevet, mais puisque le délai de publication est standard, s’ils l’avaient déposé avant Apple on devrait déjà le savoir.

 

Scott Adams :

Ce qui fait peur, c’est que chaque spam marche probablement pour au moins une personne. […] Alors Barney commande la pilule miracle, et se demande pourquoi le commerçant nigérien lui demande son numéro de sécurité sociale. […]

Je crois que le gouvernement devrait envoyer des spams à tous les citoyens. Si quelqu’un comme Barney essaie d’acheter une pilule miracle, le gouvernement efface son numéro de sécurité sociale de ses bases de données pour qu’il ne puisse plus voter. Ca règlerait un bon nombre de problèmes.

Au passage : aux Etats-Unis, le but du numéro de sécurité sociale, c’est de pouvoir voter ? Je suppose que ce n’est pas étonnant. (Ce qui est étonnant, quand on y pense, c’est que le numéro de sécurité sociale existe. Et c’est bien une traduction mot à mot.)

 

Mhh…

17 août

Ca n’a pas été facile (se faire livrer un paquet chez soi par un transporteur, c’est à peu près aussi facile et agréable qu’annuler un abonnement télécom), mais j’ai finalement bien reçu l’alimentation de rechange — juste 48 heures après l’avoir commandée. Ca, c’est du service, non ?

Passons sur le fait qu’arracher l’alim fautive à mon iMac a été incroyablement difficile — maintenant que je suis passé par là, je suis un peu surpris qu’ils laissent les utilisateurs le faire eux-mêmes ; combien de condensateurs mal placés ont dû être déssoudés par des utilisateurs n’arrivant pas à faire sortir l’alimentation ? Mais j’ai tenu à le faire moi-même, alors je ne vais pas me plaindre.

Ce dont je vais me plaindre, en revanche, c’est que l’alimentation de rechange qu’ils m’ont envoyée n’était pas neuve. Les instructions incluses, sorties d’une imprimante laser, sont bien claires : votre pièce de rechange peut être neuve, ou recyclée, ou faite en allumettes et beurre de cacahuète. La mienne l’était clairement (recyclée), vues les marques de tournevis sur le connecteur principal et les traces d’usure causées par la vis de fermeture de l’iMac. Bon, pourquoi pas. Ils ont dû la récupérer sur un iMac cassé. Ou c’est une alimentation précédemment échangée qu’ils ont réparée, et testée, et à laquelle ils donnent une seconde chance. Ou elle n’avait aucun défaut, et ils l’ont juste testée. Ils doivent l’avoir testée, non ? Non ?

Ecoutez ça (MP3, 590 Ko, le bruit fait un peu plus électrique en vrai, mais le volume est assez juste). Oh, oui, mon ordinateur marche, et j’ai pu réinstaller OS X (ce qui est incroyablement simple, d’ailleurs — quand je voyais des gens recommander de faire un “Archive & Install” quand on a un problème avec son système, j’étais choqué, traumatisé que j’étais par Windows, mais en fait c’est plutôt indolore) sans perdre le courant, et il tourne depuis plusieurs heures, là. Sauf qu’on a l’impression qu’il est sur le point d’exploser. Oui, le son vient directement de l’alimentation, il démarre dès la mise sous tension et ne s’arrête qu’à l’extinction des feux, et j’ai très exactement zéro doute quant au fait qu’elle a été renvoyée par un client “difficile” et qu’Apple a décidé que ce n’était pas important et qu’ils pouvaient la recycler directement. Elle n’a pas l’air de surchauffer partticulièrement, mais ce n’est pas un son très rassurant, vous ne trouvez pas ? Je n’aime pas l’idée de laisser mon ordinateur allumé trop longtemps, et le laisser allumé en mon absence est hors de question jusqu’à ce que j’aie réussi à obtenir un nouveau remplacement. Pourquoi est-ce que le support technique est toujours une bataille perdue d’avance ? Pourquoi ils sont si mesquins ? Est-ce qu’ils vont tester mon alim précédente pendant cinq minutes, décider qu’elle fonctionne, et la renvoyer à un autre malheureux ?

Ok, je n’ai été privé de mon Mac que 48 heures — pour l’instant ; je ne présumerai pas de la longévité de la nouvelle alimentation — mais je ne suis quand même pas loin de réaliser mes pires craintes de quand j’ai switché. Comment se portent les hacks OS X-sur-PC, ces jours-ci ?

 

Un blog plein de captures d’écran de Leopard [via] (quoi ? mais non, bien sûr qu’on n’en a pas fini avec ça !) qui aura probablement disparu avant que j’aie publié ce post (quelle idée de mettre ça sur Blogger ? ils ne vont certainement pas résister aux avocats d’Apple) : une palette flottante au style étonnant pour Preview, un “Undo Close Tab” dans Safari (enfin !), des icônes bizarres pour Exposé et Spaces (qui peuvent être uniquement là pour la béta, ou pas) et… une icône de 512 pixels pour Safari. Si on ajoute à ça le blog d’Iconfactory qui ne veut surtout pas violer son NDA mais dit quand même que les grandes icônes c’est pour vachement bientôt, je vais peut-être finalement commencer à croire que la résolution variable va arriver dès Leopard.

 

PodTube [via] récupère une vidéo de YouTube et la convertit en un .mp4 compatible iPod et iTunes. Il y avait déjà des sites web permettant de récupérer la vidéo telle quelle, mais il fallait ensuite savoir quoi faire du .flv qu’on obtenait (même VLC semble avoir des problèmes à les lire). Là, c’est bien plus simple.

iGetMovies, sur la même page, est censé sauvegarder automatiquement des fichiers QuickTime publiés avec l’option d’interdire la sauvegarde, mais il a un problème avec ma configuration.

 

Gridwars [via] : un clone de Geometry Wars qui tourne sous Windows, OS X et Linux. Je me demandais bien pourquoi tout le monde était passionné par Geometry Wars, qui semble bien primitif et peu intéressant pour un jeu 360 ; maintenant, je comprends un peu mieux — mais ça a l’air à peu près injouable sans une manette de console.

 

Valve Studio Tour : Portal est effectivement un jeu indépendant de Half-Life 2.

Un de ces jours, il faudra que j’aie l’occasion d’essayer, quand même, Half-Life 2, c’est un peu un classique, non ?

 

16 août

John Siracusa, à propos de Time Machine :

Les vues quotidiennes dans Time Machine sont en fait des arborescences de répertoires majoritairement vides stockées sur un disque dur externe ou serveur, et contenant principalement des liens [euh… comment on traduit “hard links” ?] vers les répertoires qui n’ont pas changé, plus des copies intégrales des quelques fichiers qui ont été créés ou modifiés depuis la sauvegarde précédente. […]

Time Machine met à profit le même système de notification du filesystem que Spotlight pour être prévenu à chaque modification de fichier. (Ce système de notification est accessible aux développeurs tiers dans Leopard. Yay !) Cela rend le processus de sauvegarde beaucoup plus léger : il n’y a pas besoin de parcourir tout le disque pour voir quels fichiers ont été modifiés. […]

En d’autres termes, si vous changez un seul octet d’un fichier de 500 Mo, le fichier entier de 500 Mo sera copié sur le volume de sauvegarde lors de la prochaine sauvegarde Time Machine. Des modifications fréquentes sur de gros fichiers rempliront très vite votre volume de sauvegarde.

 

Neowin, à propos de Shadow Copy dans Vista :

La fonctionnalité “Shadow Copy” de Vista ne crée pas un nouveau fichier à chaque fois qu’une modification est faite, mais sauvegarde seulmeent les modifications grâce à un driver qui note les modifications de blocs sur l’ensemble du disque avec un mécanisme de “copy-on-write”. Ces modifications sont capturées dans des copies ponctuelles, ou “snapshots,” créées grosso modo une fois par jour. La taille totale prise par ces copies est limitée à 15% de la taille du disque – ce qui devrait donner à l’utilisateur l’équivalent d’un mois de sauvegardes.

 

Je sais que la plupart des utilisateurs lambda préfèreront l’idée de (pseudo) backups inclus sur le même volume ; en ce qui me concerne, je préfère largement avoir un clone complet du disque sur un volume séparé de façon à pouvoir restaurer l’ensemble en cas de plantage disque (il y avait un bouton “Restore” sur les captures d’écran de l’installation de Leopard). En plus, j’ai actuellement 10 Go de libres sur les 250 Go de mon iMac, et c’est beaucoup plus simple d’acheter un disque FireWire de 500 Go dédié à Time Machine que d’agrandir le disque interne. (Et ça resterait vrai même si j’étais sur PC.)

D’un autre côté, le fait de ne pas garder des copies entières des fichiers modifiés est un avantage pour Vista — mais je ne crois pas que ça pourrait bien marcher avec les fonctionnalités de Time Machine : on peut prévisualiser instantanément n’importe quel fichier avant de le restaurer, ce qui serait beaucoup plus lent s’il fallait déterminer le contenu du fichier à partir de tous les snapshots passés (une restauration complète du volume à partir de snapshots doit être atrocement lente).

Je ne sais pas trop quoi penser de la mention de copy-on-write : ils veulent dire au niveau des blocs, hein, pas des fichiers ? Vista ne va pas copier l’intégralité d’une base de données, par exemple, à chaque fois qu’on fait une petite modification dedans, si ? (Note : le copy-on-write, ça veut dire qu’au lieu d’écraser des données on les enregistre à un autre endroit et on modifie les pointeurs une fois que c’est fait. De sorte qu’une coupure de courant au plus mauvais moment ne peut pas causer de pertes de données. Juste, c’est plus lent.)

 

Je croyais me souvenir avoir 512 mégas mais, non, j’avais oublié que les premières générations du Mac mini étaient conçues pour faire tourner OS 7. Pas étonnant que ça rame. Il faut espérer que je reçoive mon alimentation dans assez peu de temps — et qu’elle règle effectivement les problèmes de mon iMac — pour que je ne sois pas trop tenté de dépenser 100 € (que je n’ai pas vraiment, en ce moment) pour une barrette d’1 Go à mettre dans un ordinateur dont je ne me sers à peu près jamais.

 

On ne s’en lasse pas (pas ici, en tout cas), encore une série de captures d’écran Leopard (au cas où les séries précédentes auraient disparu du web pour cause d’avocatite avant que vous ayez pu cliquer dessus). Exposé dans Spaces (ou Exposé au carré) est assez prometteur — Spaces pourrait bien être le premier gestionnaire de virtual desktops qui donne vraiment l’impression d’avoir plusieurs écrans sur son ordinateur.

 

Windows Live Writer : gratuit (ben tiens), compatible avec la plupart des systèmes de blogs (hein ?!) et apparemment bien foutu et fonctionnel (gasp !).

 

Un easter egg dans le HTML de YouTube. Si je voulais être un vrai webmaster, je devrais sans doute en mettre partout dans mon code source, moi aussi.

 

Les taxis londoniens rejettent la navigation par satellite. C’est drôle, on ne voit plus un taxi dans Paris sans le petit écran qui brille au tableau de bord.

Mais… est-ce que les chauffeurs londoniens sont des travailleurs indépendants ? Parce que la plupart des français font partie de grands réseaux, et ça pourrait expliquer la différence.

 

15 août

De nouvelles captures d’écran de Leopard [via] : je trouve la nouvelle interface d’Automator moins attrayante que l’actuelle (je trouve que le brushed metal fonctionnait bien, pour le coup), mais elle est certainement plus fonctionnelle ; et la gestion de comptes invités temporaires, spécifiques, et à accès local uniquement est géniale.

 

Encore d’autres captures d’écran [via] : le renommage d’un fichier déselectionne l’extension (à la Path Finder), ou encore un exemple du fait que les seules améliorations au Finder sont relatives à l’affichage du bureau — vous savez, quand je pense à ce qu’ils avaient sorti pour le gestionnaire de fichiers d’OS X 10.0, je commence à avoir un peu peur de voir comment fonctionnera le tout nouveau Finder secret de Leopard.

 

Et une vidéo de Safari dans Leopard [via]. Comme je l’ai écrit quand j’ai vu les captures d’écran, j’adore la façon dont ils implémentent la recherche incrémentale ; pour ce qui est de la façon dont la recherche dans l’aide affiche ses résultats, je suis… euh, perturbé. Enfin… nul doute que ça sera très fonctionnel et que ça aidera à trouver et apprendre les fonctionnalités et tout et tout, mais c’est si… enfin… ben, rose, déjà.

A vrai dire, je trouve que ça fait plus Vista qu’OS X.

 

Vous ne m’avez pas cru quand je l’ai écrit (enfin, vous ne m’avez peut-être pas lu, surtout), mais vous croirez peut-être Gus Mueller (développeur, entre autres, du fameux VoodooPad) :

10.5/Leopard s’annonce comme une mise à jour importante pour les développeurs. Il y a beaucoup de bonnes choses là-dedans, et j’imagine que bon nombre de développeurs vont se trouver des excuses pour abandonner la compatibilité 10.4 aussitôt que possible. […] Le garbage collector dans ObjC est le genre de chose dont je compte moi aussi tirer parti dès que je le pourrai.

 

CrunchGear :

A compter de Xcode 2.4, le format universal binary d’OS X a été étendu pour gérer à la fois 32 bits et 64 bits aussi bien pour les processeurs PPC qu’Intel dans le même fichier, donnant à OS X des quadruples universal binaries. Les utilisateurs n’ont pas à choisir entre les architectures de processeur ou entre les processeurs 32 bits ou 64 bits, que ce soit au niveau de l’OS ou des applications.

Des quadruples universal binaries ? Euh… ces programmes qui font faire un régime aux applications en enlevant les versions inutiles commencent à devenir bigrement intéressants.

 

Un PowerBook à la verticale comme lecteur d’e-book. Est-ce que les gens vont bientôt arrêter de maltraiter leurs portables ? Je vote pour créer une association de protection qui retirera les pauvres ordinateurs des mains de ces monstres sans coeur. En usant de toute la violence nécessaire.

 

Nous avons expédié la ou les pièces de rechange de votre IMAC G5 ALS (20-INCH) que vous avez commandées, accompagnées d’instructions relatives à leur installation.

Iiiiiiiiiiiiiiiiii.

Date d’expédition : 14-Aug-2006
Date d’échéance estimée : 28-Aug-2006

Wuh ?

J’espère que ça veut bien dire “date à laquelle on compte que vous aurez renvoyé la pièce remplacée, sinon on vous facture” (le contexte permet de le penser, mais n’est pas vraiment trop clair) parce que, sinon, ça va chier.

 

Je n’arrive pas à trouver où est le paquet là tout de suite (oui, j’ai bien trouvé le lien vers UPS) mais, vue l’heure à laquelle ils ont confirmé l’expédition, je dirais que… euh… non, en fait, je n’en sais rien, mais il est très probablement dans un endroit où le 15 août ne s’applique pas. Donc il y a une chance non-totalement-nulle que je le reçoive le 16.

(Bien sûr, ça a très précisément 0% de chances d’arriver maintenant que j’ai posté ça.)

(Bien sûr, maintenant que j’ai écrit la dernière parenthèse, ça remonte à 50%.)

(Ca redescend à 25%.)

(37,5%.)

(Ca doit tendre vers les 33%, à vue de nez, non ?)

 

14 août

Quitte à devoir attendre le 16 août pour avoir la moindre évolution (saletés de catholiques), autant éviter de trimbaler mes cinquante centimètres d’iMac à travers tout le troisième arrondissement (qui n’est pas grand, mais quand même) et commander une alimentation de rechange en ligne (ce que j’aurais dû faire hier, pour avoir une chance qu’elle soit expédiée aujourd’hui, mais hier je croyais encore avoir une infime chance de trouver un magasin qui me la donne, ce tombe à l’eau pas seulement parce que je suis hermétique aux jours fériés mais aussi parce que la gentille dame qui répond au téléphone pendant que la boutique est fermée dit que “ah mais non, il faudra que vous ameniez votre machine de toute façon, on n’a pas le droit de vendre des pièces détachées” — huh ? c’est juste qu’ils ne veulent pas passer à côté des frais d’intervention, c’est ça ?) en espérant qu’Apple daigne ne pas me la facturer.

Nous avons reçu votre demande de pièce détachée Bricolage pour votre IMAC G5 ALS (20-INCH) de numéro de série […]. La ou les pièces devraient être livrées prochainement, accompagnées d’instructions d’installation.

Prochainement… oui, oui, prochainement… (“Bricolage,” c’est joli. Juste légèrement moins approprié que “DIY.” C’est pour ça que j’utilise OS X en anglais.)

Notre diagnostic initial indique que, du fait que votre réparation Bricolage sera probablement couverte par la garantie, un AppleCare Protection Plan ou un autre programme de réparation Apple, aucuns frais ne devraient vous être facturés. Pour toute question éventuelle concernant la couverture de votre réparation, nous vous contacterons par téléphone ou courrier électronique.

Probablement. Hum. Je n’aime pas ce mot, ayant lu quelque part qu’ils facturent une alimentation dans les 150 € (ben tiens, pourquoi se faire chier… enfin, c’est un peu logique vu qu’elle est faite sur mesure pour l’iMac et inclut même l’Ambient Light Sensor dont je n’ai jamais trop vu l’effet). Et, oui, bien sûr, ils ont mon numéro de carte bleue, pour pouvoir me facturer 71 € de frais si je ne renvoie pas la pièce échangée sous dix jours.

Je sais que j’ai désobéi au support technique en n’amenant pas ma machine à un agent certifié, mais, bon, je préfère rester optimiste, j’ai le Repair Extension Program pour moi, et ce n’est pas comme si je l’avais trouvée tout seul, la page pour commander une pièce de rechange, c’est le support technique en ligne qui me l’a donné. Alors, hein, bon.

 

Au passage, je trouve ça très bien qu’il y ait un chat web sur le site de support technique d’Apple (il faut fouiller un peu pour tomber dessus, et il est uniquement disponible en anglais — mais AppleCare est suffisamment centralisé et internationalisé pour qu’ils sachent exactement où j’en suis avec le support technique français). Mais ça serait beaucoup plus intéressant s’ils réalisaient que le support technique en ligne, au clavier, est l’outil le plus efficace qu’on puisse trouver (j’ai passé une heure en ligne avec le support technique Apple, samedi, dont 55 minutes à écouter sa respiration en attendant que le système ne boote pas et que l’Apple Hardware Test ne se termine pas ; avec un chat en ligne, un bon agent peut gérer plusieurs clients à la fois, et faire autre chose en attendant les résultats de tests) et mettre leurs meilleurs éléments sur ce front ; au lieu de ça, ils semblent être uniquement formés à chercher très vite dans la knowledge base et vous envoyer sur les bonnes pages. Ce qui est bien gentil, mais je sais faire, merci.

Enfin, d’accord, je reconnais que la plupart des gens utiliseront le chat à la place des formulaires de recherche, donc ils doivent en tenir compte. Mais, vu qu’il n’y a pas d’adresse e-mail pour le support, où est-ce que les power users sont censés aller ?

Je sais, c’est une question universelle, et tout sauf nouvelle, mais je n’ai que très rarement affaire aux supports techniques (dieu merci).

 

13 août

Je n’avais jamais voulu ouvrir mon iMac, pour le garder vierge et neuf, mais si de toute façon quelqu’un va fourrer ses grosses pattes dedans autant que je commence. Et je peux donc le dire : quel beau design. Je n’ai même aucune idée de comment ces trois petites vis qui semblent ne servir à rien arrivent à faire tenir le capot fermé.

Quoi qu’il en soit, tous les condensateurs ont l’air d’aller très bien. Je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise chose — j’ai des problèmes matériels aléatoires (enfin, de moins en moins aléatoires et de plus en plus fréquents) sans symptômes physiques visibles. Je me vois trop bien déposer mon iMac demain et le récupérer deux semaines plus tard avec une note disant “on n’a trouvé aucun problème matériel alors on vous a réinstallé OS X parce qu’il ne marchait plus, et ça sera 150 € merci parce que ce n’est pas couvert par AppleCare.”

 

Est-ce que votre iMac s’éteint tout seul au hasard sans prévenir ? Voilà les choses à ne pas faire : ne pas réinstaller le combo de la dernière mise à jour 10.4.7 au cas où ça serait un problème logiciel (bien sûr que non, ce n’est pas le cas, vous vous en doutez et vous avez raison) — je ne sais pas pourquoi tout le monde recommande toujours ça dans les forums, mais ça m’a foutu mon système en l’air. Et l’autre chose : ne pas essayer de réinstaller depuis les disques livrés avec l’ordinateur — je ne sais pas ce qui m’a pris de penser que je pourrais m’en tirer, sûrement un instinct suicidaire, mais évidemment que l’ordinateur s’est éteint au beau milieu de l’installation et a définitivement niqué mon système. Et vous saviez qu’on ne peut pas booter en FireWire depuis n’importe quel disque de sauvegarde ? J’aurais pourtant juré avoir testé. Non, je suis certain d’avoir testé. J’ai peut-être fait une erreur entre temps avec RsyncX.

Dieu merci, il y a le Mac mini que j’ai acheté sans raison l’été dernier. Et il y a le target mode.

 

C’était ce qui me faisait le plus peur, au moment de switcher : un composant qui grille. Un vendredi soir. En plein mois d’août. Et devoir attendre lundi pour que quoi que ce soit arrive, et que pour que ça arrive je doive laisser la chair de mon sang mon ordinateur entre des mains étrangères pendant une semaine. Ou deux. Ou trois, on ne sait, pas en août.

Mon prochain Mac, ça sera un Mac Pro (avec deux disques en RAID-1 et un troisième plus gros pour Time Machine). Et j’en aurai deux complètement identiques l’un à côté de l’autre, au cas où l’un tombe en panne. Et pareil avec les Cinema Display 30 pouces. Et les Cintiq.

 

~stevenf :

But from where I sit, right now, Leopard Preview is not to Tiger as Tiger Preview was to Panther.

Je suis sur un Mac mini, là, avec Panther, et je dois dire : à part les fenêtres “unified” et les dernières béta de Quicksilver, il n’y a pas grand chose de Tiger qui me manque. (Enfin, le Mail de Panther est un peu préhistorique. Mais utilisable.)

Et pourtant les nouveautés de Tiger m’intéressaient à première vue cent fois plus que celles de Leopard, c’est dire.

 

Ah, il y a autre chose qui me manque : pour une raison qui m’échappe, les drivers de Microsoft ne reconnaissent pas mon trackball sur cet ordinateur, et je ne peux pas assigner des commandes aux boutons supplémentaires. Exposé ne voit pas de problème à assigner une fonction au “bouton 4,” mais il me faut une solution pour mettre Cmd-W sur le cinquième bouton — lire des articles dans les tabs de NetNewsWire, ou des webcomics dans les tabs de Safari, c’est beaucoup moins drôle quand je dois retourner au clavier à chaque fois que j’ai fini de lire une des pages. Des suggestions ?

Oh, attendez, c’est ma faute (enfin, non, pas vraiment). Les drivers Microsoft Mouse détectent la souris qui est connectée au moment où on les installe, et ne réessaient plus après — bien que l’image semble indiquer qu’il n’y a qu’à brancher la souris dans le port USB pour qu’elle apparaisse. Et le manuel de vous renvoyer à un bouton “Update Mouse” qui n’existe que dans l’imagination de son rédacteur.

(Je me retiens de critiquer les logiciels Mac de Microsoft, là, parce qu’ils sont en fait infiniment mieux que ceux qu’ils font pour Windows, alors que les logiciels Windows d’Apple sont des merdes sans nom.)

 

Oh, merde, je n’ai pas de versions Panther de mes scripts de génération des thumbnails. Vivent les gros carrés rose, donc.

 

12 août

Digital Face Beautification : un algorithme applique un morphing discret sur des photos de visage pour les rapprocher de proportions idéales. Les résultats sont tellement impressionnants que je trouve ça plutôt effrayant.

Enfin, si c’est ça ou la chirurgie esthétique… il vaut mieux être surpris au moment du premier rendez-vous que de la découverte du visage monstrueux de son premier-né.

 

Je crois bien que mon iMac est en train de mourir. Combien de cierges je vais devoir brûler pour avoir une chance d’obtenir qu’ils m’envoient une alimentation de rechange plutôt que de me priver d’ordinateur pendant quinze jours (et me le renvoyer tel quel parce que le problème ne sera pas apparu chez eux) ?

[+1h] Une heure passée en ligne avec la hotline d’Apple (je ne veux pas savoir à quel tarif Free va me facturer ça) pour qu’il finisse par me dire que de toute façon il faut que j’amène mon iMac dans un centre agréé, parce que lui il est juste là pour dépanner le software.

 

Segway puissance un-demi : le Ballbot, une tour de deux mètres en équilibre sur une unique sphère de métal.

 

11 août

Ack! Des capsules dans Preview! [via]

 

Meilleure nouvelle : une option pour changer l’espacement des icônes sur le bureau, enfinnnn. Soit c’est la seule et unique modification au Finder de Leopard, soit ça veut dire que la seule chose qui restera de l’ancien Finder sera le bureau — auquel cas le nouveau Finder ne sera pas l’abomination en 3D à base de Core Animation que certains attendent (et dieu merci), parce que ça n’aurait alors aucun sens de garder le bureau existant.

Connaissant Apple, impossible de dire laquelle des deux possibilités est la plus probable.

 

Recherche incrémentale dans Safari [via], même un peu mieux fichue que sur les autres browsers, pour se faire pardonner son retard.

 

Pourquoi attendre Leopard ? Installez Dash Clipping aujourd’hui. Et ça marche, en plus. Cool.

 

Les browsers Mac en chiffres. Bon, je vais peut-être retester encore Omniweb une fois de plus à nouveau, mais je n’arrive jamais à me détacher de Safari. (Et puis il n’est pas impossible que les économies de RAM soient plus importantes que les temps de chargement des pages.)

 

Interview with Chris Forsythe of Adium and Growl:

The major issue here is that one of the previous goals for Adium was “So many features you will crap your pants”. […] That’s no longer a goal or even on our radar.

[…] One real goal we have is to no longer add a preference if at all possible. Another is to apply the “80/20” rule to things.

Euh… mais ce n’est pas un peu cette philosophie de départ qui a rendu Adium si populaire ? Je déteste le principe du 80/20 (qui consiste à ne pas implémenter ce qui n’intéresse que 20% des utilisateurs — 20%, c’est énorme).

 

Le Sony Mylo est basé sur Linux et fait Java. Contrairement à la PSP, Sony n’a pas de raison valable de verrouiller le système cette fois-ci (ce qui ne les empêchera pas forcément de le faire, juste pour le plaisir), donc ça devient de plus en plus intéressant.

Oh, oui, on peut sûrement se payer un Palm ou Pocket PC pour le même prix et lui apprendre Skype, mais… ooh, shiny. (Ben, ouais, vraiment, j’aime bien ce design. Si, si.)

 

8 août

Wow. Arrêtez les rotatives. Le garbage collector est de la partie [via]. Je suis bête, je m’attendais à ce que ça soit annoncé dans un keynote d’ouverture de la Worldwide Developers Conference. C’est pas aussi joli et montrable que Core Animation. Ni aussi futile.

J’en reviens à ce que je disais, donc : six mois après la sortie de Leopard, vous devrez être avoir mis votre système à jour si vous voulez installer les derniers freewares et sharewares.

 

Sony Mylo : un client Skype et IM par wifi avec un clavier coulissant, le tout au format PSP (ou plutôt plus petit). Je ne sais pas trop pourquoi EngadgetEngadget le qualifie de “unholy abomination”, j’aime bien le design et ça ne me déplairait pas d’en avoir un dans ma sacoche.

Il y a une petite vidéo sur Gizmodo : avec 320x240 pixels, vous n’allez pas l’acheter juste pour surfer sur le web, et 350$ est peut-être un poil fort pour un téléphone Skype qui ne marche que quand on a un accès wifi (ne parlons pas d’IM : il “est livré avec les services de messagerie instantanée populaires” que sont… Google Talk et Yahoo Messenger — oh, les comiques) et ne semble pas avoir de système d’exploitation digne d’intérêt, mais il reste que le design est cool et qu’à part la capacité mémoire plutôt limite ça donne une alternative intéressante en attendant que l’iPhone arrive.

Mais… pas d’appareil photo ? Un appareil communicant qui sort en 2006 sans appareil photo, avec le marché qu’il semblent viser ? Mais qu’est-ce qu’ils ont, en ce moment, chez Sony ?

 

Kottke : How I Blog :

Je passe un temps non négligeable à peaufiner la description d’un article, d’une photo ou d’une vidéo que j’ajoute à mes liens, pour que le lecteur ait une bonne idée de ce qui l’attend. Le choix d’une ou deux phrases à citer pour représenter fidèlement l’esprit d’un article est la clé pour attirer l’attention des gens de façon productive. “Ce lien est génial” ne peut marcher qu’une fois de temps en temps : vous devez dire aux gens ce qu’est ce lien et leur donner une raison réelle de cliquer.

Si seulement tout le monde arrivait à comprendre ça. C’est la base des bases du HTML (le H, c’est pour hypertexte), mais bizarrement ça n’a pas l’air de faire partie du manuel “Je me mets à bloguer en trois leçons.”

 

WWDC ’06 — Remboursez !

Le Mac Pro est une belle bête, et ça ne me dérangerait pas d’en avoir un ou deux sous le bureau, connectés à des Cinema Display assortis (mais sans iSight — pourtant, c’était une rumeur assez simple et crédible pour qu’elle se réalise !), mais pas de nouveau design ? Rien d’autre qu’un deuxième lecteur de DVD ? Je comprends bien le raisonnement — le passage à Intel ne change pas la nature du Mac, donc l’apparence doit être le moins possible transformée — mais ça fait 200 jours, là, c’est fini, le passage à Intel, c’est du passé, et puis le boîtier du PowerMac a vraiment vieilli.

 

Et, d’ailleurs, vous y croyez, qu’ils n’ont pas changé un seul pixel de l’interface ? Pas touché au brushed metal. Ni même aux capsules de Mail. Ni aux menus Apple et Spotlight ! Est-ce qu’il se pourrait qu’ils considèrent l’état actuel d’Aqua tellement parfait qu’il n’y a plus rien à changer ? Ou c’est juste qu’ils n’ont pas fini de travailler dessus ?

 

Time Machine : sauvegardez l’historique complet de vos fichiers sur un disque externe ou serveur de fichiers, et revenez à tout moment à n’importe quelle version précédente.

Oui, c’est sûrement très bien. Mais j’ai peur que mon disque dur externe implose sous le poids de mes fichiers (qu’est-ce qui se passe, quand le disque est plein ? est-ce qu’il arrête de sauvegarder, ou il efface les plus anciennes sauvegardes, de sorte qu’on croit qu’on a encore les fichier,s mais on ne les a plus ?). Et puis on ne peut qu’être impressionné par le fait que la nouveauté la plus originale de Leopard est aussi la seule fonctionnalité intéressante qui n’ait pas été enlevée de Vista. Ces bannières arrogantes ? On ne s’est pas compris, ce n’est pas de l’arrogance, c’est juste un constat sans remords.

 

Mail : des gabarits HTML façon iDVD. Bien fichu, mais pas franchement utile. (Wow. Des mails en HTML. Qui aurait pu imaginer un truc pareil.) Des notes et to-dos : je ne sais pas. Clair que Mail est le meilleur endroit où stocker ses notes, mais j’ai très peur que l’implémentation soit insuffisante pour un usage réel. Ou peut-être pas : “Group your notes into folders or create Smart Mailboxes,” ça veut dire qu’ils y ont un peu réfléchi. Même remarque pour les to-dos gérés par au niveau du système : ça peut être génial comme ça peut être complètement sans intérêt, il faudra voir. La gestion des RSS : bizarre. Enfin, j’ai toujours trouvé ça plus logique que de gérer les abonnements dans le navigateur web, et puis pourquoi ne pas proposer le choix de s’abonner soit dans Safari soit dans Mail, après tout, mais… est-ce que ce n’est pas un peu bizarre, deux applications système qui se battent pour proposer le même service ? Ah, non, c’est vrai, c’était déjà un peu le cas avec les podcasts dans iTunes.

Quoi qu’il en soit, tout ça n’est pas bien révolutionnaire — ni ne mérite de figurer en deuxième place de la liste des nouveautés d’une révision majeure d’OS X — et, oui, Redmond, les photocopieurs, tout ça…

 

iChat : les effets de Photo Booth et un système moche comme tout de remplacement du fond. Bah. Le partage d’écran. Très bien, mais franchement pas nouveau non plus. Le partage de slideshows et de présentations. Idem. Des tabs. Ok. Plus de brushed metal. Hein ? Pourquoi diable est-ce qu’iChat est la seule application à changer de look ? Le Finder n’a pas changé d’une icône, iCal et Safari sont toujours métallisés, mais iChat change ? Ca n’a aucun sens.

 

Spaces : des virtual desktops. Je ne me serais jamais attendu à ça. Dingue. Je trouve ça absolument génial qu’OS X ait des virtual desktops au niveau système, qui fonctionnent avec tout, mais je n’arrive pas à y croire. Est-ce que ce n’est pas geeky au stade terminal ? Des gabarits personnalisables par glisser-déposer dans Mail, des fonds merdiques dans iChat, et… des virtual desktops ?

 

Dashboard : la possibilité de sauvegarder n’importe quel morceau d’une page web comme Web Clip est franchement bien (et l’annonce de DashCode n’est pas vraiment une surprise), mais on ne peut toujours pas mettre de widgets sur le bureau. Meh.

Le plus incroyable : les captures d’écran qui avaient circulé de Safari avec ce bouton Dashboard noir qui ressort comme un nez au milieu d’une orange (désolé, il est minuit et je suis en plein jet lag) étaient réelles. Ce truc est immonde. Incroyable. C’est à croire qu’ils sont en train de bosser sur un nouveau thème noir brillant pour remplacer le brushed metal et qu’ils ont eu la flemme de faire un bouton à l’ancienne pour les Web Clips. Sauf que, non, ce n’est probablement pas ça.

 

Spotlight : non seulement ils n’annoncent pas que les recherches vont être plus rapides (et après, ils viennent dire qu’ils ont pris en compte le feedback des utilisateurs et développeurs), mais maintenant ça va être dix fois plus lent parce qu’il va chercher des résultats sur les autres ordinateurs en réseau.

Enfin, oui, l’idée théorique du machin est très bien. Et ça marche peut-être parfaitement sur un Mac Pro quad-core. Mais je suis sur un iMac G5 et je n’utilise absolument jamais Spotlight parce que c’est insupportable de devoir attendre plusieurs minutes pour que les résultats apparaissent.

 

iCal : partage de calendriers, gestion des emplois du temps de groupe… euh, ouais, super. Outre le fait que je n’ai aucune utilité de ce genre de choses, je m’intéresse très peu aux fonctionnalités qui nécessitent que tous vos contacts et tous vos collègues utilisent les mêmes outils que vous (d’où mon manque de fascination pour les nouveautés d’iChat, aussi).

 

Accessibilité : la nouvelle voix de la synthèse vocale est assez impressionnante, mais est-ce qu’on doit comprendre que Leopard va être livré avec toutes les anciennes voix plus une nouvelle qui utilise le nouvel algorithme tellement plus mieux ? Euh, c’est quoi, l’idée ?

 

Et, côté API, les deux seules nouveautés annoncées sont le 64 bit (je suis sûr que ça sert à quelque chose, mais je ne crois pas que ça change la façon de travailler des développeurs, si ?) et Core Animation. Qui est, sans aucun doute, très cool, mais clairement pas une raison suffisante pour que des développeurs se mettent à sortir des logiciels ne tournant que sous Leopard. Lequel va donc devoir se contenter de ses propres arguments pour se vendre, ce qui n’est pas gagné. Pas de garbage collection ? C’est le genre de chose qui serait adopté immédiatement par tous les développeurs de nouveaux freewares et sharewares et donnerait une vraie raison valable à tout le monde d’acheter la mise à jour dans les six ou douze mois.

 

Après ce keynote terriblement décevant (que Steve Jobs n’a pas trouvé assez intéressant pour prendre la peine de le faire lui-même) on n’a plus qu’à spéculer : qu’est-ce que c’est que ces nouveautés top-secrètes qu’ils ne peuvent pas dévoiler tout de suite, par peur de se faire copier par Microsoft ?

N’espérez pas la virtualisation — ils n’auraient aucune raison de la cacher, et ils ont confirmé aujourd’hui que Leopard incluerait Boot Camp. Ca n’aurait aucun sens non plus de garder secret un garbage collector, parce que le WWDC est l’endroit approprié pour l’annoncer et, d’ailleurs, il me semble qu’il y en a déjà un dans .NET (à moins que ça rentre dans la catégorie des “on n’est pas sûrs d’être prêts à temps, alors il vaut mieux ne pas l’annoncer tout de suite”). Et je ne crois pas que ça aurait un sens pour Apple de consacrer une partie du keynote au Dashboard, par exemple, pour cacher des détails comme la possibilité de mettre un widget sur le bureau (hélas). Alors, qu’est-ce qui reste ? Qu’est-ce qui pourrait bien être secret ?

Vous le savez bien. Vous savez que vous le voulez. Vous savez que vous n’osez pas l’espérer. Mais c’est la seule éventualité qui tienne la route. Un nouveau Finder. Et peut-être une nouvelle variante d’Aqua, noire et brillante, aussi, mais avant tout un nouveau Finder. Quelque chose de génial. Ou quelque chose de médiocre, mais joli. Allez savoir.

 

7 août

On en est à, quoi, Dell : 3, Apple : 2, c’est ça ? On se promène tous avec nos petites bombes dans nos sacs et nos poches de pantalon. Et on aime ça. Ca fait peur.

 

Si les bannières Introducing Vista 2.0 et compagnie sont authentiques (PS : elles le sont), il y a intérêt à ce que Leopard soit bien plus spectaculaire que ce qu’annoncent les dernières rumeurs. J’ai hâte de voir ce qu’Aqua nous réserve.

Paul Thurrott:

Au fait, comme on me l’a fait remarquer ce matin, est-ce qu’Apple est en train d’annoncer Leopard comme “Accident industriel 2.0” ? Vraiment ?

 

AOL fier de distribuer une quantité impressionnante de données personnelles : trois mois de recherches web… associées au compte utilisateur AOL correspondant — le pseudo lui-même est masqué, mais vu que tout le monde passe son temps à chercher son nom et ceux de ses proches sur internet, on peut facilement reconnaître quelqu’un de son entourage et savoir toutes les recherches qu’il a faites sur les trois derniers mois. Tout ça en téléchargement public.

Ca fait réfléchir quant au refus de Google de fournir une sélection de requêtes au gouvernement américain — non, ça n’a rien à voir, mais ils ont choisi ostensiblement leur camp, et rétrospectivement on réalise beaucoup mieux pourquoi les moteurs de recherche ont besoin de choisir leur camp.

(Non applicable en Chine, bien entendu.)

 

4 août

Je ne comprends pas bien l’insistance des sites de rumeurs à prévoir qu’Apple présenterait un iPhone au WWDC. Steve va présenter Leopard, les nouveaux desktops Mac, et assez probablement une mise à jour du MacBook Pro et des Cinema Displays ; où voulez-vous qu’il case quelque chose d’aussi majeur qu’un iPhone ?

En plus, je ne maîtrise pas l’histoire d’Apple par coeur, mais à en croire Wikipedia ils ont jusqu’ici plutôt été cohérents sur le fait qu’il s’agisse d’une conférence pour les développeurs — même un nouvel iPod nano, je me demande bien ce que ça foutrait au WWDC.

 

Scan the WWDC 2006 Banner for Clues. Euh, ok, ou peut-être que Steve ne va rien annoncer d’intéressant du tout. Allez, quoi, il est plus que temps de rafraîchir le design du PowerMac / Mac Pro !

 

Le journaliste du Washington Post qui a lancé hier l’histoire de la faille de sécurité du wifi des MacBook publie maintenant une réponse aux critiques où il insiste sur le fait que la faille est bien présente dans les drivers de l’AirPort inclus dans le MacBook, mais c’est Apple qui a pratiquement forcé les hackers a faire leur démonstration avec une carte wifi externe. Sur un MacBook. Huh ?

Le point de vue de John Gruber, c’est que l’auteur est soit incompétent soit abruti, et il faut avouer que ça se tient.

 

Sur Embruns, que je ne linke pas par principe parce que ça l’amuse de spoiler régulièrement la fin de livres et séries qui passionnent les foules :

Garoo, tes balises en tout caps, ça fait ado attardé en pleine rébellion. N’oublie pas que tu es trentenaire.

L’interdiction des majuscules est une des choses que je trouve les plus connes dans les recommandations du W3C (et pourtant, il y a de la concurrence) : ça n’apporte rien à personne, ça enlève juste de la fonctionnalité au langage. J’écris des tags en majuscules pour une raison simple : parce que je code mes pages à la main. Avoir certains tags en majuscules et d’autres en minuscules, ça aide à s’y retrouver rapidement dans le code : un <div> est un petit bloc ; un <DIV> est un grand bloc, dont la fermeture est bien plus loin dans la page, voire souvent dans une autre fonction PHP. (Enfin, je simplifie ; il y a d’autres cas où je passe des minuscules aux majuscules, ce n’est pas non plus un principe gravé dans le marbre.)

Et, non, le fait que j’aie besoin de ces distinctions ne veut pas dire que mon code est trop complexe. A part l’éradication des <font>, l’introduction des CSS n’a pas simplifié le code HTML ; elle a juste simplifié les mises en page de tout le monde.

 

3 août

Les risques du wifi : dès lors que l’AirPort d’un MacBook (ou certaines cartes wifi pour PC) est en train de rechercher un réseau (ou peut-être même s’il est déjà connecté, l’article n’est pas tout à fait clair), un hacker peut prendre le contrôle total de votre ordinateur.

Enfin, ça, c’est ce que j’ai écrit hier. Entre-temps, la vidéo de démonstration a été publiée, et il s’avère qu’ils utilisent un adaptateur wifi externe sur le MacBook (merci à John Gruber de l’avoir remarqué). En d’autres termes : avec le wifi interne du MacBook, aucun risque pour autant qu’on sache ; avec des dongles wifi USB merdiques, les drivers peuvent contenir des failles, que ce soit sous OS X ou Windows. (Et le journaliste d’écrire que “ces failles du driver sont spécifiques au Macbook (sic).”)

 

Vous connaissiez le slamming ? Un opérateur téléphonique concurrent (ou quelqu’un qui veut vous emmerder, c’est imaginable aussi) récupère votre nom, adresse et téléphone, et ça lui suffit pour commander le dégroupage de votre ligne. Moralité : ne donnez votre numéro à personne. (Décidément, on n’est jamais trop parano.)

Free estime par exemple que pendant la Foire de Paris 20 000 cas de slamming ont été enregistrés [par l’emploi de faux formulaires de demande de documentation]. Une foire de province entraîne systématiquement entre 5 000 et 10 000 cas de slamming.

Ouhla.

 

Une astuce Windows, pour changer : on peut ctrl-cliquer dans la barre des tâches pour sélectionner plusieurs fenêtres (et les fermer ou réduire en même temps, ou utiliser les fonctions pour les réarranger à l’écran).

 

Comment éviter l’Uncanny Valley, ou l’avenir du motion capture : au lieu de coller des balles de ping-pong sur les acteurs, il suffit de les couvrir de poudre radioactive phosphorescente et de les filmer avec plusieurs caméras. Et des stroboscopes, c’est important les stroboscopes. On se retrouve avec un modèle 3D hyper détaillé, entièrement texturé, et animé à la perfection. Magique.

La vidéo de démonstration est plus qu’impressionnante, quand on sait à quel point il est difficile d’avoir des personnages expressifs en images de synthèse, mais je ne suis pas trop sûr de l’utilité que ça peut vraiment avoir. Pour les effets spéciaux au cinéma, le résultat est à peu près le même que si on filmait un acteur devant un fond vert — sauf que dans ce cas on peut changer l’angle de la caméra en post-production, mais il n’y aura pas tant de cas où ça vaudra le coup de se compliquer la vie. Et, oui, ça pourrait être intéressant dans les jeux vidéo pour les cinématiques et les animations de personnages, mais tout l’intérêt du motion capture est qu’il permet d’appliquer les mouvements capturés à n’importe quel modèle 3D, alors que Contour donne seulement un clone parfait de l’acteur — ce qui implique d’engager un acteur différent par personnage, et qu’il aie la tête de l’emploi, et de signer des contrats d’exclusivité pour les personnages principaux… tout ça n’est pas bien pratique.

En gros, une technologie incroyable mais pas bien applicable dans le monde réel, à part pour faire un Polar Express de temps en temps.

 

2 août

Mac OS X Server Firewall Serial Hole [via].

 

Daring Fireball à propos d’un autre portable Dell à batterie explosive :

Exercice pour le lecteur : imaginer la couverture médiatique si ça avait été un portable Apple.

 

Segway Centaur. C’est effrayant : ils ont une technologie géniale et tout ce qu’ils ont réussi à produire — et même leurs concepts — est horriblement… hmm, dorky. Difficile d’oublier qu’ils ont commencé comme fabricants de fauteuils roulants motorisés.

Voir aussi : Steve Jobs découvre le Segway. Je doute qu’ils aient suivi ses conseils.

 

Trop fort. The Iconfactory organise une grande campagne de buzz sur sept jours pour annoncer le redesign du site (même si je continue de trouver ça aberrant de fermer boutique pendant un cinquantième d’une année juste pour mettre à jour son site — à côté de ça, les Post-It de mise à jour de l’Apple Store, c’est le comble du professionalisme — je ne peux pas dire que ça n’a pas été un succès total, vu tous les blogs qui en ont parlé) et… personne ne les a prévenus qu’une mise à jour de DNS pouvait prendre jusqu’à 24 ou 48 heures, et qu’ils ne devraient pas compter dessus pour basculer sur le nouveau site à la date prévue. Sans parler de la deuxième phrase sur la capture d’écran, qui n’a aucun sens.

Il y a là un webmaster qui mérite d’être viré.

 

Archives

2001   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2002   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2003   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2004   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2005   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2006   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2007   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2008   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2009   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2010   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2011   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2012   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2013   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2014   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12