28 fév. 2007

Start++

Start++ [via] rajoute des fonctionnalités façon Quicksilver à la barre de recherche du menu Démarrer de Vista : tapez “w steve jobs” pour ouvrir la page de Wikipedia sur Steve Jobs ; “g photocopie” pour une recherche Google ; “play britney” pour lancer une playlist m3u ; etc. Tout ça disponible simplement en appuyant sur la touche Windows.

Plus simple que Humanized Enso et tous les autres clones payants de Quicksilver sous Windows ; plutôt cool si ça fonctionne.

 

Est-ce que Safari ralentit les Mac ?

Il y a eu pas mal de posts hier sur le fait qu’avoir Safari ouvert en arrière-plan ralentit votre ordinateur, mais je voulais attendre que Dave Hyatt réagisse sur le blog Surfin’ Safari pour en parler ; c’est fait.

Malheureusement, il ne dit pas grand chose de plus que : votre méthodologie est pourrie, ça serait plus facile de corriger les problèmes ou démontrer qu’il s’agit d’un cas isolé si vous aviez été un peu plus précis. Il liste ensuite tous les types de contenu web qui peuvent causer un ralentissement et explique comment Safari a été amélioré ou est en cours pour chaque catégorie (ce qui fait que l’article est intéressant à lire pour les utilisateurs de Safari).

Je voudrais d’abord dire qu’il est dangereux de faire des généralisations alors que l’ensemble de pages utilisées est réduit. Dans l’article cité en exemple, l’auteur a visité cinq sites web et cliqué dedans au hasard. Il est possible que le problème soit spécifique non seulement à un site web, mais peut-être même à une page spécifique de ce site web. Pour identifier le problème, il serait mieux de pouvoir répéter le test sur chaque page individuellement.

Et je ne peux pas vraiment reprocher à Hyatt de répondre sous cet angle, parce que l’autre raison pour laquelle je n’avais pas posté ça plus tôt (outre le fait que mon cerveau était en sommeil ces derniers jours) est que le post de Macenstein m’a fait la même impression. On ne publie pas des chiffres aussi graves sans fournir des instructions détaillées et scientifiques pour les reproduire.

 

27 fév.

Cover Flow sur iPod?

La vidéo de Cover Flow sur iPods est passée un peu partout, certains blogs disant que c’est un fake et d’autres assurant qu’il s’agit d’une mise à jour firmware pour tous les iPod 5G.

D’un côté, si c’est un fake, il est sacrément réussi (même si ça facilite les choses de le mettre sur YouTube, parce que la compression vidéo brouille tout détail qui pourrait le trahir) ; de l’autre, je croyais qu’on avait à peu près établi maintenant qu’Apple utilisait les règles de comptabilité comme excuse pour ne jamais ajouter de fonctionnalité à un produit après sa vente ? Même s’ils se mettaient à inclure Cover Flow dans les iPod (ce dont je doute — c’est un truc de l’iPhone, et pour autant qu’on sache l’Apple TV n’en profite pas, par exemple), pourquoi ils se mettraient à l’offrir en mise à jour pour les iPod existants ?

 

Un lanceur en menu radial

Trampoline [via] est un nouveau (enfin, pas si nouveau vu qu’ils en sont à la version 2.0) lanceur d’applications pour OS X qui affiche un menu radial quand on appuie sur un raccourci-clavier / clique sur un bouton / place le curseur dans une zone de l’écran. Les menus radiaux étant le comble de l’ergonomie à la souris (je ne comprends pas qu’OS X ne s’y soit toujours pas mis, d’ailleurs), c’est intéressant, et le programme a l’air globalement bien fait. Mais vingt dollars pour un simple lanceur qui va juste afficher une dizaine de raccourcis ?

Pour information, on peut faire exactement la même chose dans Quicksilver, avec plus de possibilités et un coût zéro — sauf le temps passé à configurer la bête pour en obtenir ce qu’on veut, c’est pour les geeks. Un de ces jours je compte faire des tutoriels vidéo pour Quicksilver, mais en attendant :

Et voilà :

(Mes menus radiaux sont un peu gros, mais c’est complètement configurable.)

 

17 fév.

Pourquoi Apple n’a pas voulu être un MVNO

Le Wall Street Journal, cité dans un commentaire sur MacRumors:

Très vite, les deux parties ont déterminé que ce serait une mauvaise idée pour Apple d’offrir son propre service téléphonique en louant un accès au réseau de Cingular. Même si Virgin Mobile USA et d’autres opérateurs emploient cette méthode avec un certain succès, M. Jobs était méfiant. Il envisageait la téléphonie mobile comme un marché intransigeant, où les opérateurs se voient reprocher les problèmes de réseau et sont submergés par les plaintes des clients.

Laisser Cingular porter la responsabilité de tout ce qui ne va pas pour ne garder le côté glamour de l’iPhone ? Ben tiens, c’est très logique. (Mais pourquoi Apple ne migre pas .Mac vers un autre provider, alors ?)

 

16 fév.

14 fév.

Les radiateurs de l’avenir du futur

Beyond the Beyond :

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce volume complexe est très simple à construire, les premiers modules étant composés de raccords de plomberie reliés entre eux. […] La structure finale de 34 cm³ obtient d’excellents résultats en échange thermique grâce à une surface effective de 2 m².

Des raccords de plomberie, mais bien sûr. Ca doit bien maximiser les possibilités de fuite, aussi, tiens. (N’empêche que c’est superbe et que j’en veux douze.)

 

12 fév.

Variation sur le mode plein-écran

PresentYourApps [via] est un petit hack freeware qui permet de masquer le dock OS X. Euh… ouais, ça, je pouvais déjà le faire. Ah, mais il peut aussi masquer la barre de menus — contrairement à MenuShade, il ne s’agit pas juste de l’assombrir ou la rendre transparente, mais la masquer vraiment, de la même façon que le dock, pour récupérer l’espace vital qui va avec ; il suffit alors d’envoyer son curseur en haut de l’écran pour que la barre de menu descende, de la même façon que lorsque vous utilisez une application comme VLC en plein écran.

J’adore l’idée, mais l’implémentation est merdique. Il faut activer manuellement la fonctionnalité pour chaque application, et ça fonctionne uniquement sur un compte administrateur (parce que le hack consiste à modifier la plist de chaque applications) — au lieu de demander à l’utilisateur de rentrer un mot de passe admin, PresentYourApps redémarre l’application comme il est censé le faire, sans le moindre message d’erreur, sauf qu’il n’y a eu aucune modification de faite. Au passage, je n’aime pas du tout qu’un utilitaire tiers redémarre mes applications à ma place. Et regardez cette icône. Oui, c’est important.

Au final, ce programme fait tout ce qu’il peut de travers, je ne lui fais pas confiance, et je vais attendre la version de quelqu’un d’autre. Pourquoi diable ce n’est pas une option standard d’OS X, d’ailleurs ?

 

P.S. [+3h] Ah, je savais bien que j’avais vu passer un truc de ce genre un jour — mais je ne l’avais pas testé, parce qu’il n’est pas gratuit, donc je l’avais oublié. Merci à Mika de m’avoir rappelé l’existence de Menufela, qui gère ça exactement de la façon dont ça doit être fait, dans un simple preferences pane avec une case à cocher (et une deuxième si vous voulez cacher cette mocheté d’icône Spotlight). Je n’aime pas acheter des hacks, mais je vais peut-être bien me retrouver à vouloir payer (cinq petits dollars) pour celui-ci, s’il s’avère aussi fiable à l’usage que je pense qu’il n’a pas de bonne raison de ne pas être.

Oh, et maintenant que je le teste, une bonne raison de faire pareil : éviter de se retrouver avec la barre de menus incrustée dans le moniteur LCD.

 

10 fév.

Les interfaces non natives, c’est nul

Coding Horror :

Safari est, bien entendu, un browser parfaitement compétent auquel on ne peut rien reprocher techniquement, contrairement à IE6. Mais si vous demandez aux utilisateurs de Mac pourquoi ils ont choisi Safari, et que vous insistez un peu, vous découvrirez probablement que le facteur décisif était que Safari est une application native Mac. […]

Surtout, je comprends d’autant mieux les utilisateurs de Safari que je n’arrive pas à quitter IE7 dans Vista. Firefox a l’air tellement vulgaire, dans Vista. Il ne s’intègre pas. Le scrolling est lent, il y a des pannes aléatoires de clavier, et toute l’interface est terriblement dépassée, à commencer par la présence d’un menu principal.

 

9 fév.

Le calendrier de l’ergonomie

NetLife Research [via]. Il y a quelques mois qui sont très bien.

 

8 fév.

FairPlay vs. Windows Media

Il y a évidemment eu beaucoup de réponses à la lettre ouverte de Steve Jobs ; je n’ai pas envie de me pencher sur la question de savoir si l’approche “tout ou rien” d’Apple sur les DRM (on refuse de vendre certaines chansons sans DRM, même si les ayants-droit le voudraient, parce que ça serait trop confusionnant, en gros), mais cet article-ci est intéressant (j’ai mis le point important en italique) :

Sur la même période où FairPlay a été cracké ou contourné au moins quatre fois, les DRM Windows Media ont été crackés de façon vérifiable une fois, que je sache, en août dernier. Microsoft a patché le hack d’août en quelques jours, et distribué le patch aux affiliés dans ce même délai. Un autre "crack" pouvait supposément enlever les DRM de vidéos déjà achetées, mais il n’a jamais été totalement vérifié, et Microsoft a sorti une mise à jour générale de Windows Media qui semble avoir clos tout débat sur la question. […]

Comme le dit Jon Johansen, le fait que Microsoft ait un marché moindre n’est pas la question “dans la mesure où Steve disait que le partage des secrets des DRM avec de nombreux affiliés entraînerait inévitablement des fuites. Pour autant que je sache, aucune des failles des DRM de Microsoft n’a été dûe à des fuites venant de l’intérieur."

 

7 fév.

3 Ways The Beatles May Change iPods and Apple

iLounge [via] :

Apple est désormais propriétaire de toutes les marques déposées relatives à ‘Apple’ et autorise en retour Apple Corps à continuer d’utiliser certaines de ces marques. Qu’est-ce que cela implique pour l’avenir d’Apple et de l’iPod ?

Apple pourrait vendre des CD et inclure de la musique avec les iPod : l’accord précédent empêchait apparemment Apple de vendre de la musique sur support physique, comme des CD, même s’ils pouvaient vendre de la musique en ligne sur l’iTunes Store. […] C’était l’une des raisons pour lesquelles les précédents éditions spéciales U2 de l’iPod n’incluaient pas de musique de US : le contrat d’Apple avec les Beatles vous imposait de l’acheter séparément en ligne.

J’avais lu les titres, mais pas les articles, concernant l’accord d’Apple et Apple Corps, et je n’avais aucune idée qu’ils avaient effectivement racheté la marque. Pas étonnant que Steve Jobs ait décidé de suivre la même route avec l’iPhone et de passer en force.

 

Qui a besoin du clavier Optimus ?

Des skins en silicone pour le clavier du MacBook [via], pour ceux qui n’ont pas encore appris par coeur tous les raccourcis-clavier de Photoshop. Le concept est tout sauf nouveau, mais ce qui est intéressant ici est que le clavier du MacBook est comme fait pour ça : toutes leurs autres skins sont moches (y compris celles pour MacBook Pro), mais celles du MacBook s’intègrent bien visuellement, et peut-être même fonctionnellement.

Le seul inconvénient étant que le MacBook est le moins approprié de tous pour Photoshop.

 

La lettre de Steve

A partir de maintenant, le 6 février sera connu pour deux choses : mon anniversaire, et la lettre ouverte de Steve Jobs [via] justifiant le besoin pour Apple de mettre des DRM dans la musique qu’ils vendent et de garder FairPlay fermé et secret.

Cependant, une clause-clé de nos accords avec les éditeurs de musique est que, si notre système de DRM est pris en défaut et qu’il devient possible de lire leur musique sur des appareils non autorisés, nous avons un nombre limité de semaines pour corriger le problème, ou ils peuvent retirer tout leur catalogue musical de l’iTunes Store.

Mais est-ce qu’ils le feraient ? A l’époque où ça a été négocié, ils n’avaient aucune idée que l’iTunes Store marcherait et leur rapporterait de l’argent, et toute porte de sortie était bonne à prendre.

Le problème, bien entendu, est qu’il y a beaucoup de gens intelligents dans le monde, certains avec beaucoup de temps libre.

Heh.

Le problème le plus important est que vendre des licences d’utilisation d’un DRM implique de révéler certains de ses secrets à de nombreuses personnes dans de nombreuses compagnies, et l’histoire montre qu’il y aura inévitablement des fuites. Internet a rendu ces fuites bien plus graves, dans la mesure où une simple fuite peut se répandre dans le monde entier en moins d’une minute.

C’est le même Steve Jobs qui refuse de laisser tourner des applications tierces sur son iPhone. En d’autres termes, je ne doute pas vraiment de sa sincérité sur ce point-là. (Alors que je ne crois pas qu’il soit complètement honnête quand il dit que, parce que seulement 3% de la musique installée sur les iPod est achetée sur l’iTunes Store, le “lock-in” des clients est totalement négligeable.

En plus, il est probablement bien plus facile pour eux de faire une petite modification à FairPlay après qu’il a été cracké “à l’aveugle” plutôt que de devoir tout refaire de zéro parce que les hackers ont entre les mains les plans complets du DRM.

La troisième alternative est d’abolir entièrement les DRM. C’est clairement la meilleure alternative pour les consommateurs, et Apple l’adopterait sans hésiter. Pourquoi les quatre grands éditeurs de musique accepteraient-ils de laisser Apple et les autres distribuer leur musique sans la protéger avec des DRM ? La réponse la plus simple est que les DRM n’ont jamais réussi, et ne réussiront peut-être jamais, à stopper le piratage. Aucun système de DRM n’a jamais été développé pour les CD, donc toute musique distribuée sur CD peut facilement être uploadée sur internet puis (illégalement) téléchargée et lue sur n’importe quel lecteur ou ordinateur.

Euh, hein ? Il se débrouillait très bien jusque-là, mais la dernière phrase me perturbe un peu. D’accord, si on veut jouer sur les mots, la protection des CD ne rentre peut-être pas totalement dans la définition des DRM, mais c’est quand même une affirmation bizarre. (Pas que la protection des CD marche, non plus, mais bon.)

Ceux qui ne sont pas contents de la situation actuelle devraient peut-être rediriger leurs énergies à persuader les éditeurs de musique de vendre leur musique sans DRM.

Mais la récente évolution du droit européen tend à montrer que les éditeurs de musique sont bien plus efficaces qu’Apple, côté lobbying.

 

6 fév.

Cancel or Allow?

The Macalope, à propos de la nouvelle pub Get a Mac “Security” :

Ok, elle est vraiment drôle, mais ce n’est pas tout à fait ce que Macalope avait en tête quand il demandait à Apple de montrer qu’ils prennent la sécurité au sérieux.

 

Du nouveau au rayon GTD

Ghost Action [via] (shareware) est, en gros, un gestionnaire de to-do-list orienté GTD, c’est-à-dire qu’il classe les éléments à base de projets et de contextes. Une approche plutôt simple, avec synchronisation iCal, qui ne me servirait pas grand chose (les to-do-lists simples, je fais pas) mais semble plutôt bien fonctionnel.

 

SpotMeta [via] (open-source) vous permet de définir vos propres jeux de métadonnées Finder, tagger un fichier en droit-cliquant dessus, et créer des Smart Folders en fonction de ces métadonnées. Beaucoup plus structuré que les habituels tags façon web 2.0, ce qui peut être un avantage ou un inconvénient selon la façon dont vous fonctionnez. J’aime le concept, mais ça ne me tente pas tellement.

 

Punakea [via] (freeware) est l’alternative plus del.icio.us, taggez comme vous voulez. On glisse-dépose un fichier sur la sidebar cachée sur un côté de l’écran pour le tagger, on navigue dans ses fichiers grâce à un gestionnaire de tags, et on crée des Smart Folders en glissant simplement un tag vers le Finder ; la fonctionnalité que j’aime le plus, la plus appropriée à ma façon de travailler, est la possibilité de configurer Punakea pour déplacer automatiquement tout fichier déposé dessus vers un dossier dans lequel tous les fichiers seront stockés en vrac — faisant de Punakea le genre de “trou noir” dans lequel jeter tous ses fichiers, exactement ce que j’aime.

Je m’y mettrais immédiatement s’il n’y avait pas deux problèmes : premièrement, je n’ai pas totalement confiance en OS X pour ne pas perdre un beau jour toutes les métadonnées Spotlight, rendant le gros dossier en vrac complètement ingérable ; deuxièmement, Spotlight est terriblement lent sur ma machine (je crois qu’il y a beaucoup trop de petits fichiers sur mon disque), donc ma bonne vieille structure manuelle de dossiers est beaucoup plus utilisable.

Je recommande quand même de le tester, il est vraiment bien pensé — et même si c’est juste pour l’utiliser comme gestionnaire de bookmarks, façon del.icio.us local.

 

Tingelets

Il y a pléthore de bookmarklets disponibles pour aider les webdesigners et webmasters, et je ne me suis jamais vraiment mis à en utiliser aucun. Les tingelets sont nouveaux, donc je ne sais pas encore si je les utiliserai vraiment, mais je les aime bien : cliquez sur un bookmarklet, et tous les <h2> de la page d’accueil sont coloriés ; cliquez sur un autre, tapez le nom d’une classe ou l’ID d’un tag, et les éléments correspondants sont coloriés aussi. Bien fait, et j’ai souvent eu besoin de quelque chose comme ça. (Testé sous Safari, donc je suppose que ça marche partout.)

 

Gandi vs. GoDaddy

Après l’affaire de GoDaddy ayant coupé sans sommation le nom de domaine d’un site hébergeant les archives d’une mailing-list de sécurité, parce que lesdites archives contenaient un listing de mots de passe MySpace, Gandi met en valeur sur son blog officiel à quel point ils sont mieux, avec moult exemples fortement détaillés et nominatifs :

M. "X", designer de sites web, reçoit un appel téléphonique de Gandi l’informant que le site d’un de ses clients a été hacké et utilisé dans une opération de phishing. Cet appel a été suivi d’un email lui expliquant où trouver le fichier incriminé afin qu’il puisse le supprimer.

Je suis bien content que Gandi, chez qui je réserve la plupart de mes noms de domaine (par habitude, mais aussi parce qu’ils m’inspirent plus confiance que les hard discounters), ne soient pas aussi rapides à virer un domaine que GoDaddy (sauf que, dans le cas de GoDaddy, l’appel d’origine venait de News Corp., ça a tendance à avoir plus de poids qu’un bête cas de phishing), mais ça ne répond pas à la principale inquiétude qu’on a pu avoir en observant l’affaire précédente : en quoi ça regarde le registrar ?

 

5 fév.

Les adolescents font du porno sur leurs téléphones

Picture Phoning :

Il y a deux semaines on a découvert sur le téléphone d’un garçon de treize ans une vidéo de deux autres élèves de 15 ans ayant des rapports sexuels près de leur école du Warwickshire. Dans un autre cas, l’été dernier, un garçon de seize ans a utilisé son téléphone pour enregistrer une fille de 14 ans lors d’une fête à Perth et a envoyé l’image à ses camarades de classe.

Ben tiens, qui ça étonne, avec les vidéos de Paris Hilton et autres qui circulent sur le web ? (Je cite ça sans oublier qu’il faut se méfier de la facilité qu’ont les médias à monter ce genre de fait divers isolé en épingle.)

 

Apple brevète tout et n’importe quoi

Les derniers brevets d’Apple : un iTunes Store en toute sécurité pour l’iPhone et des iPod débranchables sans préavis. Alors, oui, les futurs utilisateurs d’iPhone peuvent se réjouir de ces deux news, mais, sérieusement, pourquoi diable ces deux idées sont-elles brevetables ? (Je suppose qu’il s’agit dans les deux cas de demandes de brevets, mais il ne faudrait pas s’attendre à ce qu’elles soient refusées.)

Par exemple, un iPod serait accessible à l’ordinateur-hôte pendant la synchronisation, puis éjecté automatiquement une fois la synchronisation terminée.” Bon sang, c’est tellement révolutionnaire et pas du tout évident que je suis mentalement en train de me pisser dessus.

 

The Lost Wow

Les trailers Lost sponsorisés par Vista [via], mettant en valeur Flip 3D et se terminant sur le logo de Vista. WTF ? C’est une blague ?

 

3 fév.

Adium 1.0

Adium 1.0 est finalement sorti. Wow, je n’imaginais plus une seule seconde que ça puisse vraiment arriver.

Mais il n’y a pas grand chose de nouveau par rapport aux dernières béta : la contact-list permet de changer son statut (ce qui m’intéressait beaucoup quand j’avais découvert que les béta non-stables le proposaient, mais j’ai changé de style visuel entre-temps et ça ne serait plus applicable) ; on peut auto-cacher la contact-list sur un côté de l’écran, façon Dock (ok, c’est pratique) ; et la fenêtre d’affichage des logs est remaniée et plus efficace. C’est un peu tout ce qu’il y a qui se remarque.

Malheureusement, comme toute la partie réseau est gérée par une librairie sur laquelle les développeurs d’Adium n’ont aucun contrôle, il n’y a pas trop de nouveautés à ce niveau-là — en particulier, toujours pas de webcam. (Et, vu que libgaim vient plutôt de Linux, et que je doute que Linux gère trop bien les webcams, je ne crois pas que ça arrive avant un moment.)

 

1 fév.

L’iPod shuffle orange, c’est une réponse au marron du Zune, non ?

 

En voyant les éditorialistes Mac dire que c’est le bon moment pour que Steve Jobs annonce les extraordinaires fonctionnalités de Leopard, là tout de suite, pour achever définitivement Vista, je réalise qu’en y réfléchissant bien on pourrait envisager que ça fasse partie de ses motivations pour ne parler que de l’iPhone pendant son keynote de janvier. Si Leopard est un tant soit peu mieux que Vista (et comment pourrait-il ne pas l’être, à ce stade ?), s’il y a la moindre fonctionnalité un peu impressionnante encore secrète, quel meilleur moment pour le présenter que lorsque les gens sont en train de considérer leurs options quant à Vista ? Et quel meilleur moment, aussi, pour présenter des nouveaux Mac super sexy ?

Alors, voilà : s’il y a une grosse annonce d’ici six semaines, je retirerai officiellement mes commentaires paranoïaques quant à Steve Jobs abandonnant les ordinateurs (après tout, il s’éclate comme un fou sur Keynote, donc il faut bien qu’il se serve d’un Mac). Ca pourrait être une coup stratégique. Ca n’en avait pas du tout l’air sur le moment, mais ce n’est pas comme si les cours de l’action Apple avaient plongé après l’annonce de l’iPhone, donc le monde n’aurait aucun mal à le pardonner.

Et merde, me revoilà à spéculer — et, pire, à espérer.

 

Il paraît qu’il y a une solution pour faire une installation de zéro avec une mise-à-jour Vista : il n’est pas nécessaire d’installer XP d’abord puis Vista par-dessus, vous pouvez installer Vista d’abord puis Vista par-dessus. C’est… euh… logique. Sûrement.

 

Archives

2001   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2002   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2003   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2004   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2005   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2006   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2007   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2008   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2009   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2010   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2011   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2012   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2013   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12  

2014   01   02   03   04   05   06   07   08   09   10   11   12